leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall, le M23 et le biberon à 10 millions de Fcfa

Entre le M23 et Macky Sall, c’est une histoire d’amour qui ne renaît de ses cendres que durantlapériode de précampagne électorale. La preuve, "Source A" a appris qu'après être resté, quelques temps sans aider, de la quelconque des manières, le M23, voilà qu’à l’approche de la Présidentielle de 2019, le président de la République décide de filer 10 millions Fcfa, en guise de biberon aux responsables de ladite structure née en 2011 pour combattre le régime d’alors, de Me Abdoulaye Wade. Une équation à mille inconnues, cette structure saura-t-elle avoir les coudées franches pour combattre le régime en place, son bailleur, quand il déviera.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Août 2018 à 12:48 | | 0 commentaire(s)|

L’article du journal SourceA consacré, il y a quelques mois à la célébration du 23 juin, qui renseignait que le Mouvement des forces vives de la Nation du 23 juin 2011 (M23) parlait sous la dictée du Palais, a laissé beaucoup de traces.

Les membres du mouvement des forces vives de la Nation du M23 ont voulu mettre les choses dans leur contexte, en expliquant de long, en large et en travers, à votre canard que les sommes d’argent reçues de Macky Sall, qu’ils considèrent, dans le cas d’espèce, comme le Président de l’Apr, se justifient.

Mais c’est en essayant de distinguer le vrai du faux que SourceA a glané une information, qui fera parler d’elle, durant les prochains jours. Il s’agit de 10 millions de Fcfa que le président de l’Alliance pour la République (Apr) (Parti au pouvoir) et de Benno Bokk Yaakar (Mouvance présidentielle) vient de glisser aux acteurs du M23.

D’après les informations recueillies par votre journal, cela est censé permettre à l’organisation de la Société civile et renouveler son bureau, car le mandat de Mamadou Mbodj est arrivé à expiration. Mais, il y a un grand mais, et pour cause. D’une part, Macky Sall a décidé de renflouer les caisses de la diva fragile à quelques petits mois de la Présidentielle de 2019.

De l’autre côté, s’il est vrai que le locataire du Palais a aidé à maintes reprises le M23, comme ce fut le cas en 2012 et 2013 lors de la célébration de son premier et deuxième anniversaire ; en 2014, pour la rédaction du livre du M23 consacré aux violences pré-électorales de 2012, il n’en demeure pas moins que Macky Sall avait, plus tard, opté de fermer les robinets. C’est ainsi qu’en 2015, 2016 et 2017, il a sevré la structure des dix briques, qu’il lui filait.

D’ailleurs, c’est lorsque certains acteurs du M23, à l’image de Mamadou Mbodj, qui a fini par geler ses activités, a commencé par se montrer expansif et ô combien critique à l’endroit du régime, que le chef de l’Etat a coupé le biberon. Connu pour son franc-parler et sa liberté de ton, l’ancien coordonnateur est crédité , par ailleurs, d’être l’un des rares responsables du M23 à toujours refuser de toucher un seul sou de l’appui financier que filait souvent le Palais au M23.





SourceA



Cliquez-ici pour regarder plus de videos