leral.net | S'informer en temps réel

Macky tend l'hameçon à Karim: Des facilitateurs travaillent l’oreille du fils de Me Wade

Propulsé à la tête du Parti démocratique sénégalais à l’aide de son père et des responsables qui lui sont restés fidèles, Karim Wade est dans la ligne de mire de Macky Sall . Se pose cependant la question de savoir si oui ou non, le fils de Wade suivra les pas d’Idrissa Seck.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Août 2021 à 09:33 | | 20 commentaire(s)|

Macky tend l'hameçon à Karim: Des facilitateurs travaillent l’oreille du fils de Me Wade
Dans la grande discrétion, des hommes de l’ombre, qui ne peuvent parier que l’objectif sera atteint, travaillent à faire suivre à Karim, les pas d’Idrissa Seck. Mais Karim Wade qui ne jouit plus de ses droits civils et politiques, qui a été écarté de la dernière présidentielle pour cette raison, est dans la ligne de mire du Palais qui travaille à sa récupération.

Mais, se pose la question de savoir s’il va faire comme Idrissa Seck ou pas. En fait, condamné par la Cour de répression de l’enrichissement illicite à 6 ans de prison ferme, puis gracié avant de s’exiler ou d’être exilé au Qatar, Karim Wade qui était le candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais à la dernière présidentielle, n’a plus la qualité d’électeur, au regard des dispositions du code électoral.

L’ancien tout puissant ministre d’Etat, dont le retrait de son nom sur les listes électorales a empêché sa participation à la présidentielle du 24 février dernier, est resté depuis lors cloîtré au Qatar.

Si Karim Wade a continué à se battre pour la reconnaissance de ses droits civils, c’est parce qu’il a toujours cru qu’il a un rôle politique à jouer au Sénégal. En tout cas, après avoir quasi bouché l’avenir politique du fils de Me Wade, Macky Sall le veut à ses côtés comme il l’a fait avec Idrissa Seck.

Pour ce dernier qui a rejoint Macky Sall à un moment où personne ne le pensait, tout le monde s’était interrogé sur les motivations de son départ de l’opposition. En effet, pour Idy, c’est pendant que le dialogue politique se poursuivait et que les représentants de Rewmi y participaient pour le compte de l’opposition, que leur leader entretenait un autre «dialogue» avec Macky Sall, qui a abouti à ce que l’on sait.

L’essentiel des tractations s’était déroulé en France avec la bénédiction d’un marabout. Avec Karim, c’est un autre marabout et des facilitateurs qui sont en de bons termes avec Macky Sall et Me Abdoulaye Wade, qui s’activent.





Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page