leral.net | S'informer en temps réel

Mahammad Boun Abdallah Dionne (Premier ministre) : "L’industrie est un moteur privilégiée d’accélération de la croissance et de la création d’emploi"

Le Premier ministre du Sénégal, Mahammad Boun Abdallah Dione, a présidé l’ouverture du 5éme Forum Régional sur le Développement industriel inclusif et durable, ce lundi matin à l’Hôtel King Fahd Palace. Ce forum est ‘’co-organisé par le gouvernement du Sénégal et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI)’’.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Novembre 2016 à 14:50 | | 0 commentaire(s)|

« Si le gouvernement de la république du Sénégal a donné son accord pour la tenue de ce forum à Dakar c’est bien sûr pour marquer la place déterminante de l’industrie dans notre politique de développement économique et social » soutient le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne qui pense aussi que « l’industrialisation est un élément majeur dans la transformation de la structure de l’économie. L’industrie est un moteur privilégié d’accélération de la croissance et de la création d’emploi », dit-il. Selon lui, elle constitue à cet égard une réponse adéquate à une véritable politique de lutte contre la pauvreté.

Il estime que « ce n’est donc pas le hasard, si le rapport de l’économique sur l’Afrique de 2014 de la CA (commission économique des nations unies pour l’Afrique) et de l’UA (union africaine) est adapté. Ce rapport considère l’industrie comme un préalable à la réalisation de l’Afrique une croissance économique inclusive et durable ».

« L’industrialisation pour être bénéfique à la société au plan global devrait concerner tous les segments de la société, de ne pas seulement profiter pour les riches », c’est du moins l’avis des visionnaire de la ISID (inclusive and sustainable industrial Development), a dit le ministre.

« Cette prise de conscience nous reviendra à traduire un acte concret à travers nos politiques. L’Afrique est un continent riche en ressources naturelles. Notre continent posséde 16,5% des terres Arabes mondiales ou 16% de la population. 97% des réserves mondiale de cuivre, 57% des réserves mondiales d’or, 20% de fer et de cuivre 23% d’uranium et de phosphate et 14% des réserves mondiale de pétrole. Alors nous ne faisons que 16% de la population mondiale », précise M. Dionne.

Pour lui, cette situation résume que la plus part de nos ressource sont exportés à l’état brute à travers des contrats peu profitable de nos économies parce que victime de fluctuation des termes d’échanges moins équitables. Or, une bonne valorisation de ses ressources et leur redistribution équitable permettrait à éloigner le chômage et celui de la précarité pour les jeunes. Le potentiel de l’Afrique justifie aujourd’hui toutes les attentes. Et le Sénégal s’est inscrit dans cette voie avec le PSE son nouvel modèle économique et social depuis 2014.

«L’industrialisation est portée par les programmes du PSE. L’ONUDI trouve dans le PSE un cadre stratégique d’expérimentation de l’approche ISID tandis que le Sénégal bénéficie d’un accompagnement pour la mise en œuvre de sa politique industrielle et de toute l’attention de la communauté international », a indiqué le document de presse livret aux journalistes.

Thierno Malick Ndiaye



Cliquez-ici pour regarder plus de videos