leral.net | S'informer en temps réel

Maïmouna Ndoye Seck, Ministre des transports aériens: « Air Sénégal Sa va démarrer la semaine prochaine ses activités domestiques »

Le Ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures, Maïmouna Ndoye Seck a annoncé le démarrage des activités domestiques de Air Sénégal Sa dans les prochains jours. L’annonce a été faite à l’occasion de la réunion des Ministres chargés de l’aviation civile. Ces derniers étaient réunis examiner les projets de textes communautaires, relatifs à l’opérationnalisation de l’Agence communautaire de supervision de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile des Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Avril 2018 à 18:43 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
La décision est prise. Désormais, la Compagnie aérienne, Air Sénégal Sa va commencer à survoler le ciel après une longue période d’attente. Le gouvernement annonce le démarrage de l’exploitation domestique de ladite nouvelle compagnie, avant celle de la sous-région.

Ainsi la Ministre des transports aériens et du développement des infrastructures, Maïmouna Ndoye Seck a expliqué le retard noté dans le démarrage des activités de cette nouvelle compagnie nationale par la lenteur des démarches administratives.

D’après elle, il fallait réunir toutes les conditions administratives de sécurité et de sûreté pour la compagnie aérienne.  A l’en croire, c’est la certification de la compagnie qui a pris le temps nécessaire. « Air Sénégal va commencer ses activités domestiques dans les jours à venir. Sûrement la semaine prochaine. Et l’exploitation de voisinage va suivre plus tard », a déclaré l’ancien Ministre du tourisme.

Et dans le cadre de son ambition d’atteindre 5 millions de passagers à l’horizon 2023, l’Etat du Sénégal a créé en 2016, la nouvelle compagnie aérienne nationale, Air Sénégal Sa. Celle-ci, constate-t-on, remplace Sénégal Airlines pour un montant de 40 milliards de FCfa. Malgré l’achat de deux avions, l’Etat avait du mal à trouver des partenaires pour démarrer son exploitation. 

« Dans l’aviation, quand les conditions ne sont pas réunies, l’exploitation ne démarre pas. Parce que, vous savez que les avions sont là depuis le 7 décembre. Ils ont été présentés lors de l’ouverture de l’Aibd. C’est dire que dans l’aviation civile, quand on n'est pas prêts, on ne démarre pas », a souligné Maïmouna Ndoye seck. 

A retenir qu’aux termes de la structuration de cette nouvelle compagnie, l’Etat du Sénégal est détenteur de 34 à 49% du capital. Cette compagnie, relève le Ministre, est stratégique dans le cadre du projet « Hub aérien régional » du pays. Sur ce, elle rassure qu’il s’agit d’articuler ce projet autour de la mise en service de l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd) pour doter le Sénégal d’un aéroport de dernière génération.

L’Etat a promis la réhabilitation des principaux aérodromes régionaux et la relance d’une compagnie aérienne nationale forte. L’idéal avec la nouvelle compagnie aérienne est d’atteindre 5 millions de passagers à l’horizon 2023.





O WADE Leral