leral.net | S'informer en temps réel

Maladie des pêcheurs: « Une contamination chimique ponctuelle, pas un effet viral ou dû aux algues» selon Brahima Cissé, de Greenpeace Afrique

La toute dernière intervention du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, suspend l’origine de la maladie à des résultats d’analyses confiées à un laboratoire français à Nantes. A Greenpeace Afrique, l’on pense que l’origine de cette maladie est «toxique». Son responsable de campagne océan, Ibrahima Cissé, interrogé par la rédaction de "Sud Quotidien", soutient que la cause est due à un «rejet chimique en mer ».


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Décembre 2020 à 08:42 | | 0 commentaire(s)|

Maladie des pêcheurs: « Une contamination chimique ponctuelle, pas un effet viral ou dû aux algues» selon Brahima Cissé, de Greenpeace Afrique
A cause de ses origines inconnues, la maladie dermique apparue chez une partie de la communauté des pêcheurs le mois dernier, avait été qualifiée de «mystérieuse». Les sorties des autorités étatiques n’ont pas pu édifier les Sénégalais sur ce mystère qui est encore total.

Origine de la maladie des pêcheurs, Pourquoi l’hypothèse d’une «contamination chimique» ?

Nous pensons que c’est une contamination chimique ponctuelle, ce n’est pas un effet viral ou dû aux algues. Nous pensons vraiment que c’est l’effet de l’homme, qu’il y a une contamination et les pêcheurs se sont retrouvés au mauvais endroit, au mauvais moment. Il a été déversé des produits toxiques parce c’est très ponctuel ; ça aurait été une contamination virale ou quelque chose issue des algues, du milieu naturel, on aurait eu des milliers de poissons ou d’espèces aquatiques qui seraient morts et retrouvés morts sur les plages ou les berges.

Nous pensons que c’est un phénomène qui va disparaître ; ce qui explique encore que c’est vraiment ponctuel et ce n’est pas sur tout le littoral. Il y a des endroits précis où des produits toxiques ont été déversés et les pêcheurs ont été contaminés par ces produits. Mais, qui est responsable de cela ? C’est ce qu’il faut chercher !

S’agissant des échantillonnages et des prélèvements qui ont été faits, le milieu marin est très mobile, avec des courants, les vents et tout ça, si les échantillonnages ne se font pas en temps réel, il est très difficile aujourd’hui d’évaluer le taux de contamination. Bien que certaines substances puissent être retrouvées, mais d’autres aussi peuvent disparaitre. Ça fait parties des couacs, ou des problèmes qui risquent de se poser, pour entraver réellement que la lumière soit faite sur ce problème-là

Thèse des filets des pêcheurs ou les algues, source des problèmes dermiques ?

Non ! (Pause) Les filets des pêcheurs ne peuvent pas être responsables. Maintenant, la matière nylon, en contact avec des substances chimiques, peut réagir et créer des brûlures ou d’autres effets comme aussi un plastique réagit avec un produit chimique ou un autre produit.

Mais, en aucun cas, ça ne peut être l’origine de la maladie. Maintenant, les filets, en contact avec certains éléments chimiques, peuvent faire penser que c’est les filets, alors qu’il n’en est pas le cas. Je ne crois pas que les filets en soit la cause ni les algues, mais plutôt à une contamination chimique ponctuelle due à l’effet anthropogène, une personne, un bateau qui a déversé des produits chimiques.

Il arrive parfois que des bateaux lâchent des produits qu’ils devaient aller traiter à quai avec des entreprises spécifiques. On ne pense pas que ça soit la cause, qua ça vienne des filets des pécheurs, ni leurs gants, ni leurs équipements.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos