leral.net | S'informer en temps réel

Malick Gackou : « Nous accepterons de dialoguer si Macky Sall se remet en cause »


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Avril 2018 à 09:53 | | 0 commentaire(s)|

Interpellé sur le vote de la loi sur le parrainage, le leader du Grand Parti, Malick Gackou déclare que l’opposition acceptera de dialoguer si jamais Macky Sall accepte de se remettre en cause.

« Le problème de l’opposition avec le président de la République, c’est qu’il y a aujourd’hui une rupture de confiance. Personne, au sein de la classe politique, ne refuse le dialogue. Nous sommes des hommes politiques, nous travaillons pour notre pays et, de ce fait, nous devons dialoguer, si c’est le pays qui nous intéresse. Mais force est de reconnaître qu’il y a aujourd’hui une rupture de confiance.

Le pouvoir nous a habitués à des concertations qui ne mènent à rien du tout. C’est pourquoi l’opposition est dans son bon droit de refuser de s’asseoir sur une table de dialogue et de concertation dont les conclusions vont être jetées à la poubelle. Macky Sall nous a habitués à du forcing, parce que depuis le début de son magistère jusqu’à aujourd’hui, il n’a fait que du forcing.

Maintenant, s’il se remet en cause et qu’il accepte de dialoguer dans des conditions d’impartialité et d’un arbitrage de la société civile et d’autres personnalités à même de garantir un dialogue franc et sincère, personne ne peut refuser. Mais, pour l’heure, personne ne voit des garanties pour avoir un dialogue fiable avec le gouvernement, surtout que ce dialogue doit déboucher sur des élections libres, démocratiques et transparentes. Nous savons pertinemment que le président de la République, sachant qu’il va perdre les élections, ne ménagera aucun effort pour aller dans le sens d’un forcing auquel il nous a habitués déjà
», a-t-il fait savoir dans un entretien accordé au journal « Enquête ».



Cliquez-ici pour regarder plus de videos