leral.net | S'informer en temps réel

Malick Gakou: «Nous espérons que la mort de Fallou Sène ne restera pas impunie »

En tournée dans la région de Fatick ce jeudi, le président du Grand Parti a affiché toute son indignation face à la mort de l’étudiant Fallou Sène. Fortement peiné par le supplice étudiants sénégalais, Malick Gakou a indiqué qu’on ne peut pas aspirer à l’émergence dans un pays où les étudiants massacrés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Mai 2018 à 10:28 | | 0 commentaire(s)|

A Fatick pour rendre visite à ses militants, le patron du Grand parti a fustigé avec la dernière énergie, l’attitude du gouvernement du Sénégal face à la souffrance des étudiants. Pour Malick Gakou, dans un Etat qui se respecte, les apprenants sont gâtés et protégés. « Ce qui s’est passé avant-hier à l’Ugb est inadmissible. Il est inconcevable que des étudiants trouvent la mort là où il sont censés trouver du savoir », s’est désolé l’ancien ministre des Sports.

Si depuis 58 ans, relève Gakou, les dirigeants sénégalais peinent à résoudre la question liée au retard des bourses dans les universités, il y a problème. « Les étudiants doivent observer la grève pour recevoir leurs bourses. Des bourses qui ne couvrent même pas la moitié de leurs besoins scolaires, c’est grave », dit, dépité, le leader du Gp. Pour lui, l’Etat est parfaitement conscient de la dure réalité du milieu universitaire, mais il attend toujours que les apprenants passent à la vitesse supérieure pour leur donner leur dû.

Dans son programme alternatif Suxxali Sénégal, Malick Gakou prévoit de porter la bourse des étudiants à 50.000 Fcfa. « Pour un Sénégal Emergent, il faut obligatoirement protéger les étudiants, car ils sont l’avenir du pays. Nous espérons juste que la mort de Fallou Sène ne restera pas impunie », affirme le leader du Gp.







L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos