leral.net | S'informer en temps réel

Manœuvres présumées: Aly Saleh Diop et Yankhoba Diattara «travaillés au corps» pour rejoindre l’APR de Macky Sall

« Des manœuvres portant sur un ténébreux complot, à la manière d’un coup d’Etat rampant, se concoctent entre Thiès et Dakar, contre le président de Rewmi, Idrissa Seck L’alerte est du président du mouvement national «ALIR» (Alliance Pour la République). "Le Témoin"


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Septembre 2021 à 10:23 | | 0 commentaire(s)|

Manœuvres présumées: Aly Saleh Diop et Yankhoba Diattara «travaillés au corps» pour rejoindre l’APR de Macky Sall
Au cours d’un face-à-face avec la presse, Thié Kouyaté soutient que, de la même façon que les ministres Pape Diouf et Oumar Guèye avaient quitté le navire de Rewmi, les ministres de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop, et de l’Économie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, seraient en train d’être travaillés au corps pour qu’ils rejoignent l’Alliance pour la République (APR).

« Un complot se trame sur le dos du président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Idrissa Seck.» L’alerte émane du président du mouvement national «ALIR» (Alliance Pour la République), lequel dit vouloir avertit l’opinion d’un coup d’Etat rampant concocté contre le président du parti Rewmi.

Selon Thié Kouyaté, « de la même façon que les ministres Pape Diouf et Oumar Guèye avaient quitté la barque, les ministres de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop, et de l’Économie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, sont en train de concocter des stratégies devant leur permettre, au moment opportun, de tourner le dos au président de Rewmi Idrissa Seck et d’adhérer à l’Alliance Pour la République (APR) du Président Macky Sall ».

Ce serait d’autant plus dommage, selon le responsable politique à Thiès, que l’ancien Premier ministre et actuel président du Cese a toujours juré que sa relation avec Yankhoba Diattara est bâtie sur la confiance. « C’est un compagnonnage indéfectible », a l’habitude de dire M. Seck. De ce fait, les gens s’étaient accordées sur le fait que la nomination de Yankhoba Diattara comme ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications n’était rien d’autre que la consécration d’une loyauté, d’une fidélité légendaire à l’endroit de son mentor, son frère, le président de Rewmi, Idrissa Seck.

Selon le président de « ALIR », l’indignation avait été grande dans certains milieux de la capitale du Rail. Ce, suite à l’appel lancé par le ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diattara, lors de son passage à l’Assemblée nationale, à l’endroit du Parti démocratique sénégalais (Pds) et de Bokk Gis-Gis, pour rejoindre le pouvoir.

Mais ce qu’il ne pardonne surtout pas au ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications, c’est d’avoir, à l’en croire, délibérément « délaissé à tort les têtes de pont de la jeunesse du parti Rewmi à Thiès », pour se « bâtir sa propre dynastie ». Thié Kouyaté pense qu’« un homme d’Etat de la trempe d’Idrissa Seck, qui a posé des actes majeurs, forts au profit de Thiès et des Thiessois, lorsqu’il était aux affaires, un serviteur de ses pairs qui a choisi de toujours se sacrifier pour sa chère ville, jusqu’à subir la prison, les ‘’ignominieuses agressions’’ de l’Etat, ne mérite pas un tel traitement de la part d’hommes et de femmes qu’il a créés de toutes pièces. Des gens qui, hier, étaient des zéros, d’illustres inconnus qu’il a rendus aujourd’hui célèbres ».

Et de citer les ministres Pape Diouf et Oumar Guèye, les députés Thierno Bocoum, Déthié Fall, l’ancien Dg de la Sones Abdourahmane Diouf, la maire Maïmouna Dieng, entre autres ténors qui sont partis des rangs de Rewmi, pour rejoindre le pouvoir ou graviter autour de lui.

Quand les trois maires rewmistes Lamine Diallo, Alioune Sow et Pape Bassirou Diop, étaient en pourparlers avec le pouvoir pour affaiblir Idrissa Seck

Le président du mouvement « Alir » a rappelé une sortie ferme faite en son temps par le leader de Rewmi, Idrissa Seck, pour condamner sévèrement « toute forme de négociation » entre ses partisans et le maire Talla Sylla. Selon lui, l’ancien Premier ministre, ce jour-là, avait jugé « répugnant et inadmissible » le fait de « traiter avec un missionnaire par l’entremise de qui les trois maires rewmistes, Lamine Diallo (Thiès-Nord), Alioune Sow (Thiès-Ouest) et Pape Bassirou Diop (Thiès-Est), étaient en pourparlers avec le pouvoir ».

En tout état de cause, ce samedi 28 aout 2021, lors des funérailles de Sokhna Adja Khady Sy, la mère de Mme Sagna Dior Sylla, assistante particulière du président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Ouztas Idrissa Gaye, une personnalité de l’association des Imams et Oulémas de la région de Thiès, a attiré l’attention sur le fait que « Idrissa Seck est quelqu’un qui ne cède pas à la pression, et pour être avec lui, il faut être endurant, patient, loyal, persévérant. C’est quelqu’un qui n’est pas pressé ».






Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page