leral.net | S'informer en temps réel

Manque d’infrastructures socio-éducatives, de voies de communication et de leadership: Fissel avec son chapelet de doléances

Alpha Faye, membre de la société civile locale ‘’Fissel Debout ‘’et coordonnateur du mouvement citoyen ‘’And Defar Fissel’’, a sonné l’alerte, le week-end dernier, sur le manque d’infrastructures socio-éducatives et de voies de communication. Il a égrené un chapelet de doléances et souhaité un regard attentif des autorités de tutelle, pour des mutations vers un essor de la commune.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Avril 2021 à 09:40 | | 0 commentaire(s)|

Manque d’infrastructures socio-éducatives, de voies de communication et de leadership: Fissel avec son chapelet de doléances
Alpha Faye est revenu au cours d’un point de presse sur de nombreux problèmes et difficultés assaillant la population de sa commune. Un déficit de gouvernance est là pour le membre de la société civile, qui déplore un manque chronique de cadres de la localité au sommet des sphères de décisions de l’Etat : pas de ministres ni de conseiller au HCCT ou au CESE.

Ces constats sont du reste pour lui, les raisons du cri de cœur de Fissel, qui désormais va prendre son destin en bougeant. Pour cause, a-t-il dit, « la première communauté rurale mise en place par la réforme de 1972, a peu évolué et souffre du manque d’électricité ».

De nombreuses difficultés sont notées également sur le plan sanitaire, à l’image des femmes obligées d’aller vers d’autres communes pour le suivi de leurs grossesses.

L’éclairage est de même déficient alors que d’autres communes ont des surplus dans le programme d’éclairage public solaire géré par Monsieur Faye.

« Sur la question de l’eau, c’est la galère depuis la réforme de l’hydraulique rurale en 1974, avec l’Office des forages et avec la désignation d’un opérateur local devant assurer l’approvisionnement en eau des populations ».

Il se désole depuis du non-respect du cahier de charges, synonyme de toutes les difficultés liées à la question de l’eau. L’amélioration du service et l’extension du service n’ont pas suivi, selon lui. Les villages éloignés du centre de la commune de Fissel souffrent de la baisse voire du manque de pression totale ou d’une absence totale du liquide précieux. Alpha Faye, le porte-parole de ‘’Fissel Debout’’, déplore aussi l’état de la route Fissel–Ndangalma, cette voie de communication attendant toujours la matérialisation de son bitumage.

En interne dans la commune de Fissel, il a mis le doigt sur les pistes rurales ne répondant pas du tout aux attentes. Sur des besoins de 70 kilomètres de pistes, seuls 8 kilomètres sont réalisés. Les problèmes des jeunes et des femmes n’ont pas été oubliés. Si les questions d’emploi sont évoquées par eux, les femmes ont mis en avant l’absence de financement pour leurs projets.

Les questions d’hygiène domestique et d’assainissement sont de même au centre des préoccupations des localités de la commune de Fissel, selon M. Faye. Concernant le commerce, deux marchés ruraux à Fissel et Mbaye sont en mal de modernisation, sans foirail. La commune souffrant de déficit de leadership, ne trouve pas sa voie pour mobiliser l’ensemble de ses ressources.




Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page