leral.net | S'informer en temps réel

Marché du travail en 2020 : Une baisse de 1913 contrats enregistrée

En 2020, 63 491 nouveaux contrats ont été enregistrés, selon le Rapport annuel des statistiques du travail qui vient d’être publié. Comparé à 2019, le nombre de contrats enregistrés au niveau des Inspections du travail et de la sécurité sociale (Itss) a connu une légère baisse de 1913 unités, soit 2,9%. Un recul qui, d’après la Direction des statistiques, du travail et des études, peut être attribué, entre autres, à l’impact de la pandémie sur le marché du travail.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Juillet 2021 à 10:39 | | 0 commentaire(s)|

«En dépit du contexte marqué par la pandémie du Covid-19, le marché du travail a enregistré 63 491 nouveaux contrats en 2020, avec une prédominance des contrats à durée déterminée qui constituent 54,77% du total. Ces derniers sont suivis par les contrats à durée indéterminée avec 24,42%. Dans une plus faible mesure, on a les contrats de travail temporaires avec 6,75% et les contrats de stage avec 6,38%.
Les contrats des travailleurs saisonniers et les contrats d’apprentissage ferment la marche.
» C’est du moins ce qui ressort du dernier rapport annuel des statistiques du travail.

Du point de vue du genre, les fonctionnaires de la Direction des statistiques, du travail et des études relèvent «une prééminence de l’embauche des hommes avec 74,39% des contrats sur les femmes qui ont hérité de 25,61% des contrats». Une analyse plus fine en fonction du genre et du type, d’après eux, «laisse également apparaître une embauche, sous tous les types de contrats, plus accrue des hommes par rapport aux femmes.

En effet, les hommes à eux seuls concentrent 26 880 Cdd, 11 036 Cdi, 3211 contrats de travail temporaire, 2490 contrats de stage, 2997 contrats saisonniers et 620 contrats d’apprentissage contre, pour les femmes, 7893 Cdd, 4470 Cdi, 1077 contrats de travail temporaire, 1770 contrats de stage, 833 contrats saisonniers et 214 contrats d’apprentissage
».

Comparé à 2019, ce démembrement du ministère du Travail, du Dialogue social et des relations avec les Institutions note que «le nombre de contrats enregistrés au niveau des Itss a connu une légère baisse de 1913 unités soit 2,9%. Cette décrue peut être attribuée, entre autres, à l’impact de la pandémie sur le marché du travail.

L’analyse de cette décrue révèle toutefois, du point de vue du sexe, qu’il y a eu une augmentation des contrats conclus avec les hommes de 3,5% en 2020 par rapport à 2019, alors que les contrats signés avec les femmes ont connu une baisse de 17,7%
».

Sous l’angle de l’Itss, les collaborateurs du ministre Samba Sy notent que «plus de la moitié des contrats de travail, soit 62,64% (39771 unités) sont enregistrés à l’Inspection régionale du travail et de la sécurité sociale (Irtss) de Dakar». Mieux, ajoutent-ils, «l’essentiel de ces contrats, en plus d’être conclu avec des hommes (28 420 au total), est majoritairement constitué de Cdd (21634). Les Irtss de Saint-Louis, Tambacounda et Ziguinchor suivent de loin avec respectivement 4154, 2639 et 2594 contrats de travail enregistrés. A l’instar de Dakar, les hommes ont plus bénéficié de ces contrats de travail qui sont, au niveau de ces trois régions, pour l’essentiel des Cdd».

«Malgré l’étroitesse de leur ressort, les Itss de Rufisque avec 1990 contrats (soit 3,13% de l’ensemble) et de la Zone Franche industrielle de Dakar industrielle de Dakar avec 516 contrats de travail (soit 0,81%), affichent des statistiques non négligeables en termes de contrats enregistrés, avec toujours cette primauté des hommes et des Cdd», a écrit la direction des statistiques du ministère de Samba Sy.

1662 pertes d’emplois

Le rapport a aussi fait état du nombre d’emplois perdus, suite aux fermetures d’établissement, selon le statut juridique et l’Itss en 2020. Il est ainsi répertorié 1662 pertes d’emplois en 2020 contre 1969 en 2019. «Cette tendance baissière sur les pertes d’emplois contraste avec le contexte du Covid-19, qui est de nature à accentuer les suppressions de postes. A l’image des fermetures d’établissements, ces pertes d’emplois sont plus notées chez les «Entreprises individuelles» avec 45,13% du total, des «Sarl» avec 22,92% et des «SA» avec 21,6%. Pour les autres statuts, les pertes d’emplois enregistrées restent relativement limitées et se situent en-deçà de 4%», mentionne le document.




Le Quotidien






Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page