leral.net | S'informer en temps réel

Maurice Dione – Enseignant à l’Ugb : "La dislocation de Manko Wattu Senegaal a été une erreur politique monumentale"


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Août 2017 à 15:31 | | 0 commentaire(s)|

La dislocation de Manko Wattu Senegaal en trois blocs organisés autour de Wade, Khalifa Sall et Fada, a beaucoup pesé sur l’allocation des suffrages, selon Maurice Dione, enseignant à l’Université Gaston Berger.

En entretien avec le journal EnQuête, indique que «l’opposition devait s’unir pour avoir la possibilité de battre le camp adverse, si tel était le cas, il n’y aurait pas aujourd’hui de polémiques sur les résultats obtenus à Dakar. Car en totalisant les scores obtenus par Taxawu de Khalifa et Wattu de Wade, ils gagnent largement la capitale ».

«La dislocation de Manko Wattu Senegaal a été une erreur politique monumentale », affirme M. Dione.
Sur la mésentente à propos de la tête de liste qui devait figurer si elles (Ndlr : les coalitions Taxawu et Wattu) avaient maintenu la coalition, l’enseignant estime qu’il n’y avait pas lieu de débats et de se quereller.

Le PDS étant le premier parti de l’opposition « par la représentativité électorale et parlementaire, les partisans de Khalifa auraient dû céder la tête de liste », souligne M. Dionne.

Ces haletantes Législatives passées, mais pas dépassées, ravissent peu et révulsent certains , à qui, elles serviront de leçons. Pour la présidentielle de 2019, l’enseignant à l’Ugb, pense qu’il «faudra faire d’autres combinaisons, et une recomposition des coalitions autour des leaders présidentiables, qui ont émergés à l’issue de ces élections passées. La question est de savoir, quel est le candidat le mieux placé pour fédérer le maximum de forces ».

M. L. Ndiaye ( stagiaire)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos