leral.net | S'informer en temps réel

Mauvaise gestion présumée du district sanitaire de Saraya à Kédougou: Le personnel exige le départ du médecin-chef

Le personnel soignant du district sanitaire de Saraya, demande le départ du médecin-chef à cause de sa «gestion» et son «incapacité». Alors que Dr. Camara se désole d’un malentendu, qui a été résolu. Le torchon brûle entre le médecin-chef du district sanitaire de Saraya et le personnel soignant, qui a tenu un sit-in dans l’enceinte du centre de santé. Il exige le départ sans délai de Dr. Baba Camara.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Octobre 2021 à 10:43 | | 0 commentaire(s)|

Mauvaise gestion présumée du district sanitaire de Saraya à Kédougou: Le personnel exige le départ du médecin-chef
Très en verve, Moussa Bâ, technicien de santé au district sanitaire de Saraya et porte-parole des plaignants, tempête : «On a tenu ce sit-in pour dénoncer les dérives du médecin-chef du district sanitaire. Nous prenons à témoin les populations. La situation est catastrophique. Dans le dépôt de la pharmacie, il n’y a pas de consommables et c’est inadmissible ».

Dans un centre de santé où il n’y a pas de «cathéters », de «perfuseurs», de «solutés», M. Bâ ne cache pas que la situation est «grave».

Lors de cette rencontre, les syndicalistes ont passé au crible la gestion financière du médecin-chef, qu’ils jugent «nébuleuse».

«Il traite directement avec le trésorier et produit ses propres bons. Il signe directement avec les compagnies minières. On fait face à une gestion nébuleuse des ressources de la structure», enchaîne M. Bâ.

Venu apporter son soutien à ses camarades de Saraya, le responsable de la section Kédougou de l’Association des infirmiers et infirmières diplômés de l’Etat du Sénégal (Aniides), Der Cissé soutient les décisions prises par ses collègues. Il insiste sur «l’incapacité » du médecin-chef à gérer ce district sanitaire.

«L’Aniides exige que le centre de santé soit bien géré, qu’il y ait une disponibilité continue des médicaments essentiels et une gestion transparente des fonds», demande Der Cissé.

Le médecin-chef dédramatise

Joint par téléphone, le médecin- chef du district sanitaire de Saraya, Dr. Baba Camara, dédramatise la situation. D’emblée, il lance : «Tout est revenu dans l’ordre et chacun est en train de travailler. Un terrain d’entente a été trouvé. C’était une incompréhension due à un manque de communication ».

Sur les accusations des travailleurs, il n’a pas voulu se prononcer en précisant qu’il a reçu des instructions du préfet, qui se trouve être son supérieur hiérarchique.

«J’ai reçu des instructions du préfet de ne plus en parler», dit-il. Quid de l’approvisionnement de la pharmacie ?

«Les médicaments ont été livrés par la Pharmacie régionale d’approvisionnement de Tambacounda (Pra)», précise Dr. Camara, qui a listé des réalisations de son équipe, pour sans doute montrer qu’il est à la hauteur de sa fonction.

«La morgue est fonctionnelle depuis huit (8) mois, une Unité d’accueil des urgences a été créée avec le Comité développement sanitaire, il y a aussi la ventilation des salles pour humaniser la prise en charge des patients», détaille Dr Camara.

Sans oublier l’électrification extérieure et intérieure du district sanitaire, l’informatisation du système des recettes, le recrutement d’un infirmier, d’un brancardier, de deux techniciens de surface. «Il n’y a aucun arriéré de salaire ni de motivation», poursuit-il.

Ces affirmations ont été balayées d’un revers de main par le responsable de la section Aniides de Kédougou. «Trois sages-femmes sont restées pendant dix mois sans salaire. La lutte va se poursuivre jusqu’à la satisfaction des revendications et on peut même aller vers la rétention des informations», annonce Der Cissé.
Le Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page