leral.net | S'informer en temps réel

Mayé Diagne, épouse de Ahmed Khalifa Niasse: « Comment ma cousine Yaye Fatou Diagne m’a chassée…

Dakarposte a appris par une source fiable, que le torchon brûle depuis un bon bout de temps entre l’ex épouse du célèbre Ahmed Khalifa Niasse (Yaye Fatou Diagne ) et sa cousine Mayé Diagne, devenue Mme Ahmed Khalifa Niass suite à la séparation de ce dernier d’avec Yaye Fatou. Laquelle, soit dit en passant, s’etait remariée avec Serigne Mboup. Contactée, Mayé de verser dans des révélations on ne peut plus effarantes. Non sans coller tous les pêchés d’Israël à Yaye Fatou. Explications!


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Novembre 2019 à 09:58 | | 0 commentaire(s)|

Au Bout du fil, la dame qui partage désormais la vie d’Ahmed Khalifa Niasse, de laisser entendre d’emblée : « Nous, Yaye Fatou, mes sœurs germaines et moi vivions dans une parfaite harmonie; nous étions une famille heureuse où il n’y avait pas de conflit. Pour votre information, Yaye Fatou Diagne est ma cousine. Nos deux pères sont de même père et de même mère. Je dois cependant à la vérité d’avouer qu’elle a été comme une mère pour mes sœurs et moi. Nous étions, je peux dire sous son aile protectrice lorsqu’elle était unie pour le meilleur comme pour le pire avec Ahmed. Mais, grande a été ma surprise lorsque peu après son divorce d’avec Ahmed Khalifa Niasse, elle m’a chassée de la maison familiale sise à Daga (ndlr: quelques kilomètres de Kaolack).

Elle est venue me trouver un jour dans une des chambres de la maison de Daga, pour me demander de vider les lieux. Je n’en croyais pas mes oreilles; je pensais dans un premier temps que c’était une plaisanterie ou une saute d’humeur, car il lui arrive de se lever comme on dit du mauvais pied. Mais, au fil des minutes, je me suis rendue compte qu’elle était sérieuse. Chassée de la maison, je suis donc revenue à Dakar. C’est ainsi que j’ai eu à contacter son ex-mari Ahmed Khalifa Niasse qui était notre tuteur, parce que nous vivions sous son toit. La suite est connue. Nous nous sommes mariés », fait savoir Mme Mayé Diagne Niasse.

Invitée à être plus explicite, notamment sur les raisons qui ont motivé cette expulsion à l’actif de Yaye Fatou Diagne de leur maison familiale sise à Daga, Mayé soutient mordicus que jusqu’ici, elle en ignore les raisons. « Allez lui poser la question! Je la défie, elle n’a aucun reproche à me faire. Ce qui m’a surtout écœuré, c’est le fait que j’ai été dévouée, trop même à Yaye Fatou. Certes, elle nous a accueillis à bras ouvert, mais j’étais à sa solde. Elle ne le démentira jamais. Yaye m’a employé comme une assistante maternelle de ses enfants. Je m’en suis acquittée de gaieté de cœur parce qu’après tout, je me disais que ces enfants sont les miens. Je vous dis, elle est adepte du » m’as-tu-vu », en offrant par-ci et par -là des dons et autres largesses alors que dans sa famille, ses propres frères et sœurs souffrent. En dépit de ses apparences, elle ne peut faire bon ménage avec les autres. C’est une dame qui vogue au gré de ses intérêts ».

Et, la dame de se confondre en remerciements pour son mari, Ahmed Khalifa Niasse. « N’eût été lui, mes sœurs germaines et moi allions souffrir, vivre à la belle étoile. Lorsque je l’ai contacté peu après l’expulsion dont j’ai fait l’objet, il nous a pris en charge, et jusqu’au moment où je vous parle, nous sommes sous sa férule », révèle Mayé.

Selon la bonne dame, son époux de marabout-politique a réussi à soulager ses blessures de la vie, notamment sa surprenante dissonance avec sa cousine Yaye Fatou Diagne. « Ahmed pouvait bien se recroqueviller dans l’indifférence, mais il a été d’abord un père, un ami, un frère, bref une oreille attentive avant d’être le bon mari. Il m’a couvé au même titre que mes sœurs germaines. Il s’acquitte de tout, même des frais de leurs études. Alhamdoulilah, Machallah, je nage dans le bonheur avec lui. Je n’ai aucun souci; et là où je vous parle, mes sœurs sont toutes là présentes, nous vivons en parfaite entente « Machallah ! Dévouées l’une à l’autre. On se dit tout, on se partage tout. Qui dit mieux? », conclut-elle

Nous avons quand même beau tenter de joindre Yaye Fatou Diagne aux fins de recueillir sa version; mais en vain.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos