leral.net | S'informer en temps réel

Me Amadou Sall prévient Macky Sall sur une éventuelle invalidation de la candidature de Karim Wade

Convaincu que le pouvoir travailler à invalider la candidature de Karim Wade en 2019, Me Amadou Sall, membre du Comité directeur du PDS, note qu’il n’y a pas de craindre à se faire. Car, le peuple aura le dernier mot.


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Octobre 2017 à 10:32 | | 0 commentaire(s)|

« D’aucuns ont dit que des magistrats au plus haut sommet de la pyramide judiciaire ont déjà été entrepris pour exécuter les désirs du pouvoir exécutif. En écartant Karim Wade de la course à la présidence de la République en 2019.

Si tel est le cas, il ne fait pas de doute que nous demanderons au peuple, seul détenteur du pouvoir de s’exprimer et de décider. Nous n’avons donc aucune crainte. Il n’est ni de l’intérêt de Macky Sall, ni de la nécessité de maintenir un environnement sous-régional stable ni même de la sécurité de nos Etats et de nos amis de laisser notre pays dans la tourmente parce que l’on a peur d’affronter des adversaires politiques dans la transparence d’une compétition démocratique. Aujourd’hui, si le Sénégal tremble, toute la sous-région sera secouée ».
 
En conférence de presse la semaine dernière, Me Doudou Ndoye est longuement revenu sur l’affaire Karim Wade, estimant qu’il ne peut pas être candidat en l’état actuel des choses. «Sur le plan du droit, une personne condamnée de façon définitive ne peut plus être candidat à une élection quelconque. [...]. Il y a une peine d'emprisonnement qui a été prononcée. Il a été gracié. Cela veut dire que vous ne purgez pas, mais la peine existe. Il ne peut pas être candidat. J'ai répondu en droit, sans opinion personnelle. Toute personne qui dit autre chose dit le contraire et ne connait rien du droit», avait-il soutenu.
Le PDS ne voit visiblement les choses de la même manière.
La rédaction de leral.net










Hebergeur d'image