leral.net | S'informer en temps réel

Me Nafissatou Cissé Diop répond à Idy et Cie:« ces oiseaux de mauvais augure, qui prédisent l’apocalypse, n’ont pas voix au chapitre"


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Février 2018 à 11:19 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Depuis quelques temps, le président Macky Sall fait l’objet d’attaques virulentes de la part de certains opposants. Ce qui a fait monter l’adrénaline du côté de ses souteneurs. Me Nafissatou Diop Cissé ouvre le feu sur ses détracteurs et indique une voie de riposte. Interpellée, elle se lâche.

« J’ invite les responsables de l’ Apr à ne pas répondre à certains opposants qui sont en train de s’adresser aux bailleurs de fonds pour financer leur campagne électorale. Le peuple les connaît assez. Ils n’ont prouvé nulle part. Ces gens qui s’activent, ont été renvoyés du gouvernement par le Président Macky Sall soit par incompétence ou par mauvaise gestion. D’autres sont même allés en prison ». C’est en ces termes que la responsable Apr de Kaolack, Me Nafissatou Diop Cissé fustige les opposants qui s’en prennent à son mentor.

Sous ce rapport, elle affirme sa conviction. Pour elle : « que l’on se focalise sur les réalisations du Président Macky Sall qui ont un impact sur le peuple sénégalais. Les responsables doivent mettre l’accent sur les nombreux programmes du président de la République liés au Pudc, Bourses sociales, couverture maladie universelle, gratuité de certains services sanitaires, entre autres. C’est sur ce registre précis que nous devons nous battre, en mettant en exergue les bonds qualitatifs du Président Macky Sall ».

Bilan reluisant

S’ agissant du bilan du Président Macky Sall , elle estime qu’ « il est élogieux, car il a permis d’améliorer sensiblement les conditions de vie des Sénégalais comme ceux de la Vallée, avec le financement de Domaines agricoles. Il s’agit aussi de mettre en relief la motorisation de l’agriculture avec l’affectation de ressources dans l’octroi des centaines de tracteurs aux paysans ».

« C’est la première fois, depuis les indépendances, qu’un régime ait accordé autant d’attention au monde rural ». « Les infrastructures routières, les bourses de sécurité familiale ou encore les cartes d’égalité des chances ont fait renaître tous les espoirs dans la campagne. Des milliers de villages sont sortis des ténèbres et de la zone d’incertitudes hydriques », souligne-t-elle, avant d’embrayer : « les ruraux ont sanctionné positivement lors des dernières législatives, ces infrastructures qui sortent de terre sur toute l’étendue du territoire, y compris dans des zones reculées et qui étaient jusqu’ici oubliées ».

Impact positif de l’agriculture

Pour la responsable apériste du Saloum : « Notre politique agricole s’inscrit résolument dans une dynamique d’accélération des performances et de l’impact de l’agriculture pour répondre aux aspirations légitimes de la population. Moi qui suis originaire du bassin arachidier, je sais de quoi je parle.

La politique agricole du Sénégal met la priorité sur (i) l’autosuffisance en riz à travers la riziculture irriguée et pluviale, (ii) le maraîchage et l’horticulture pour assurer une production de fruits et légumes destinée au marché local et à l’exportation, (iii) la production arachidière. Ceci est visible pour ceux qui fréquentent le Sénégal des profondeurs.
»

Haro sur des acteurs politiques

« Ne soyons pas comme les chats friands de poisson mais n’aimant pas la nage. Ces opposants appauvris qui s’agitent, s’adressent aux bailleurs de fonds pour un financement de leur campagne électorale à la présidentielle de 2019. Parmi eux, certains ont des contentieux avec la justice. Ces derniers peuvent-ils se prévaloir d’une certaine légitimité ?», s’interroge la notaire, qui poursuit : « ces oiseaux de mauvais augure qui prédisent l’apocalypse pour notre pays, n’ont pas voix au chapitre. Heureusement, le peuple sénégalais a une maturité politique très élevée, qui lui permet de ne pas être distrait par des marchands d’illusions qui veulent escroquer leurs consciences. Gardons notre sérénité. 2019, c’est bientôt », conseille Me Nafissatou Diop Cissé.





B.D.N (Direct info)