leral.net | S'informer en temps réel

Me Ousmane Sèye : "je confirme que le chef de l’Etat a fait ses choix devant tous les responsables de Benno Bokk Yakaar"


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Juin 2017 à 09:11 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
En tant qu’allié du président Macky Sall, vice-président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) et coordonnateur de la Coalition pour l’Emergence (CPE), je confirme que le chef de l’Etat  a fait ses choix devant tous les responsables de Benno Bokk Yakaar.

Des choix qui ont été faits à l’unanimité et en présence de tous les responsables de la mouvance présidentielle. Cependant, on note avec beaucoup de regret,  les contradictions et frustrations nées au lendemain des investitures. Mais qu’il appartient aux leaders d’apaiser la tension dans leurs partis et leurs coalitions de partis afin que les uns et les autres sachent raison garder dès lors qu’au Sénégal, tout comme à l’étranger, il n’y a que 165 députés à investir.

Un effectif qui ne peut être dépassé et que tout le monde ne peut pas être député, mais que l’essentiel est d’arriver à une victoire de la coalition au pouvoir. Il ne faudrait pas donc se voiler la face, car j’étais présent lors de la conférence des leaders de BBY dont je suis membre. Je fais partie des premières personnes qui ont donné mandat au président Macky Sall pour parachever les investitures et tous les autres membres de la coalition ont donné leur aval au chef de l’Etat.

Même s’il est vrai que l’URD, le PS et l’AFP ont dû par la suite, contester les choix, malgré cela, le président de la République a redonné la parole aux membres de la coalition pour fixer les bases sur lesquelles, les investitures doivent être faites.

C’est à l’unanimité que des critères de représentativité, de compétence, d’équité et de respect mutuel ont été fixés et sur lesquels, se sont reposées les investitures. C’est pourquoi il appartient aux leaders de retourner au niveau de leurs bases, pour expliquer réellement ce qui s’est passé en toute transparence avec le président Macky Sall, notamment dans les choix qui ont été faits dans le respect des principes fondamentaux. Autant il faut reconnaître qu’il n’était pas facile de choisir parmi plusieurs centaines de candidats, 165 investis et leurs suppléants.

A cela s’ajoute la loi sur la parité, qui constitue aujourd’hui un véritable obstacle à des opérations d’investitures équitables et sereines et il faut avoir le courage de le dire. En France, il n’y a pas cette parité arithmétique, même s’il faut militer pour la promotion de la femme et pour le principe de la parité.

Mais n’empêche qu’il faille revoir cette loi parce que la promotion doit se faire par étapes. Il appartiendra aux  députés imprégnés de la situation, à la prochaine législature, de faire une proposition allant dans ce sens.

Me Ousmane Sèye
Président du Front Républicain (FR)
Coordonnateur de la CPE
Vice-président du HCCT
Membre de la Conférence des leaders de BBY