leral.net | S'informer en temps réel

Me Ousseynou Fall "menace" le juge Demba Kandji : « Quand on est complice d’une forfaiture… »


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Juillet 2018 à 13:55 | | 0 commentaire(s)|

Le procès de Khalifa Sall, a repris ce mardi, dans une ambiance mouvementée. Les avocats de la défense qui plaident encore pour le renvoi du procès s’en sont sévèrement pris au juge. « Nous ne faisons pas de la chicane, comme vous l’avez bien dit. Il y va de la liberté de Khalifa Sall, député-maire, en prison pour des raisons politiques qu’on veut occulter, ici. La raison pour laquelle il est ici; c’est pour avoir refusé l’offre de Macky Sall.

Kou doul YAllah neen nga. YAllah mo xam kan moy fekee 2019 (Il n’y a de Dieu que Dieu. Lui seul connaît l’avenir
», a-t-il dit. Revenant à la charge, il a, durant plus 5 minutes, déversé sa colère, tapant du poing sur le parloir et haussant le ton. « Nous avons à défendre les intérêts de Khalifa Sall qui est illégalement et arbitrairement détenu.

Vous avez le devoir de prendre en compte ce jugement de la Cour de justice de la Cedeao dans votre dossier. Parce que, ce dossier vous lie, vos assesseurs et vous. Cette procédure est initiée volontairement par l’exécutif. Il faut que la citation soit régulière. Si le Procureur général a un calendrier dicté par le pouvoir, nous ne le cautionnerons pas. Nous nous défendrons avec la force des arguments juridiques. C’est à vous de décider. Vous avez prêté serment.

Et face au pouvoir de l’argent, vous devez vous souvenir du pacte de serment fait devant les Sénégalais. De grâce, rendez la justice au nom des Sénégalais ! Je ne vous fais pas de menace. Mais, lorsqu’on est complice d’une forfaiture, on est apte à être traduit devant la Cour pénale internationale
», a déclaré Me Fall, suscitant ainsi l’ire de la Cour d’appel.





Seneweb