leral.net | S'informer en temps réel

Même oublié par le régime : Ranérou signe une motion de soutien à Macky Sall

Le 21 mars dernier, la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) et partis alliés de Ranérou ont signé une résolution de soutien au président de la République, Macky Sall. Celle-ci intervient après les récentes émeutes qui ont secoué le pays.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Mars 2021 à 19:36 | | 0 commentaire(s)|

En marge du rassemblement des apéristes de Matam, Ranérou Ferlo l’un des trois départements de la région qui n’a pas manifesté contre le régime signe une résolution de soutien au Président Macky Sall. Un clin d’œil des responsables politiques de la zone au Chef de l’État pour lui témoigner leur fidélité et leur loyauté. Même si, selon nos informations, il y a des risques réels de basculement vers l’opposition à cause de promesses non tenues et du chômage des jeunes.

Selon les responsables politiques de Ranérou, la situation politique, économique, sociale et sanitaire de notre pays demande une réflexion profonde. « Dans ce sillage, le Président de la République, M. Macky Sall a dégagé une importante enveloppe financière pour soutenir les projets de la jeunesse ». Suffisant pour la coalition Benno Bokk Yaakar et partis alliés du département de Ranérou de renouveler leur confiance, leur engagement sans faille en restant mobilisés comme un seul homme pour soutenir le Président de la République Macky Sall. Non sans demander des actions concrètes pour le développement de la localité. Dans la politique de l’État pour l’inclusion et la lutte contre les inégalités, Ranérou a appelé le Président de la République à plus d’actions. Mais aussi, les fils du département à plus d’engagement pour sortir leur contrée de l’ornière.

De l’avis d’un jeune du département, les actions devront impérativement passer par la promotion des cadres à l’image de M. Amadou Dawa Diallo, inspecteur du Trésor, Agent comptable, le maire Harouna Ba, par ailleurs membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales entre autres. Des responsables politiques qui ont pris leur bâton de pèlerin pour maintenir les troupes autour de Macky Sall.

Dans ce département, «les jeunes sont désœuvrés, laissés à eux-mêmes», se désole un autre habitant. Selon lui, les jeunes avaient prévu d’organiser une manifestation pour se faire entendre. Aux dernières nouvelles, on a appris que c’est grâce à des négociations âprement menées avec les responsables de la zone, particulièrement le leader du Parti de la Réforme, Amadou Dawa Diallo, qu’ils ont finalement décidé de surseoir à leur manifestation.

Réagissant à l’annonce du Chef de l’État de créer un fond d’urgence pour l’emploi, l’auto-emploi, l’employabilité, Ranérou a pris les devants en proposant une enveloppe de 10 millions de francs Cfa.

Cette proposition du responsable politique Amadou Dawa Diallo a été bien accueillie par les jeunes qui attendent de voir la matérialisation.

En effet, lors de leur rencontre, M. Diallo a proposé devant l’ensemble des responsables politiques du département, y compris le président du conseil départemental de Ranérou, Aliou Dembourou Sow, de se concerter et dégager une enveloppe un dix (10) millions de francs Cfa pour faciliter la rédaction de projets d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes. Une manière pour eux de soulager cette frange de la population de leur département et surtout de faciliter l’élaboration de leur business plan.

A signaler qu’au-delà du chômage des jeunes, Ranérou se dit confronté à des problèmes liés aux financements des femmes qui s’activent dans l’embouche bovines et le petit commerce dans les marchés hebdomadaire.

Ranérou Ferlo est l’un des départements les moins lotis du Sénégal. Cette zone enclavée manque de presque tout et fait face à de nombreux défis.

L’enclavement de Ranérou n’est pas un secret de polichinelle. Selon une autorité administrative, le département n’a pas bénéficié plus 90 kilomètres de route latérite depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Pour dire que ce département est loin de sortir de son gouffre profond dans lequel il est plongé depuis toujours.

S’agissant de l’électrification, certains villages commencent à sortir des ténèbres. Cependant, la cherté des factures est souvent décriée par les populations qui ne comprennent pas le mode de surfacturation.
laviesenegalaise.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page