leral.net | S'informer en temps réel

Mise en exploitation commerciale du TER: Macky Sall aphone quant aux récriminations des impactés

Présidant la réunion du Conseil des Ministres hier, mercredi 22 décembre 2021, au palais de la République, le président de la République, Macky Sall est revenu sur la mise en exploitation commerciale du Train express régional (TER), le lundi 27 décembre 2021. Cependant, il a d’emblée précisé que cette sortie n’est pas dans le sens de la prise en charge des récriminations des impactés de ce projet du Ter, qui multiplient depuis quelques jours, les déclarations au niveau des médias.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Décembre 2021 à 09:41 | | 0 commentaire(s)|

Mise en exploitation commerciale du TER: Macky Sall aphone quant aux récriminations des impactés
Et, selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a «magnifié le travail remarquable accompli par toutes les parties prenantes nationales et internationales, qui ont permis de réaliser, en un temps record, les composantes (infrastructures et installations) multisectorielles complexes, préalables à l’entrée en exploitation du TER ».

Qui plus est, fait savoir le texte du Conseil des ministres, «le président de la République rappelle que le TER est une révolution en matière de système de transport collectif moins polluant (avec le BRT) au Sénégal, et félicite particulièrement le Ministre des Finances et du Budget, le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, le Directeur général de l’APIX et ses équipes pour le suivi du projet, SENTER SA pour le relais institutionnel, SETER SA chargé de l’exploitation ».

Et de poursuivre : « Le Chef de l’Etat demande, au Gouvernement, de poursuivre les efforts de sensibilisation des populations desservies par le TER et des usagers, sur la nouvelle posture à intégrer désormais, en vue de développer un transport public collectif, dans la rapidité et la sécurité ».

Il faut dire que cette sortie du chef de l’Etat qui passe sous silence les récriminations des impactés de ce projet, risque de faire grincer davantage les dents.





Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page