leral.net | S'informer en temps réel

"Mon avis sur le débat autour de l'interdiction du voile islamique dans une Ecole catholique" (Ibrahima Sène, Pit)


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Mai 2019 à 12:20 | | 0 commentaire(s)|

 "Mon avis  sur le débat autour de l'interdiction du voile islamique dans une Ecole catholique" (Ibrahima Sène, Pit)
C'est vraiment grave la tournure que vous voulez donner à cette interdiction du port du foulard islamique dans un établissement scolaire privé catholique. Vouloir en faire une guerre entre Islam et Christianisme, relève d'un projet machiavélique, destructeur de notre République démocratique et laïque, qui a garanti la convivialité de nos concitoyens célébrée dans tous les pays et dans toutes les langues du Monde. Vous voulez mettre la Loi sur l'Education nationale au-dessus de la Constitution du Sénégal qui dispose en son article 24 non modifiée par la réforme de 2016, que "La liberté de conscience, les libertés et les pratiques religieuses ou cultuelles, la profession d’éducateur religieux sont garanties à tous sous réserve de l’ordre public.

Les institutions et les communautés religieuses ont le droit de se développer sans entrave. Elles sont dégagées de la tutelle de l’Etat. Elles règlent et administrent leurs affaires d’une manière autonome"
. J'ai froid dans le dos en vous voyant entraver ce droit constitutionnel de l'Ecole privée catholique pour défendre, non pas l'Islam, mais bien un comportement ostentatoire radical, qui partout dans les pays de majorité musulmane, se comporte en ennemi irréductible d'autres musulmans non salafistes.

Vos reproches faites à cette Ecole catholique, participent à développer une culture salafiste dans notre pays. Vous cautionnez le comportement provocateur de certains parents salafistes, au nom de votre refus à la discrimination à l'Ecole, qu'elle soit publique, privée ou confessionnelle, mais vous acceptez que les Ecoles privées fassent de la discrimination par l'argent, au point d'exclure même les enfants dont les parents ne peuvent plus payer leurs frais de scolarité même en cours d'année scolaire.

Cette attitude de vassalisation face aux plus fortunés d'entre nos concitoyens, vous enlève toute légitimité de crier à la discrimination d'enfants par l'Ecole privée catholique, qui n’use que de ses droits constitutionnels.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos