leral.net | S'informer en temps réel

Monseigneur Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar: “La Présidentielle doit montrer la maturité du peuple sénégalais’’


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Décembre 2018 à 18:35 | | 0 commentaire(s)|

 L’ archevêquedeDakar a effectué, hier vendredi, une visite
pastorale à Guédiawaye. A l’occasion, Monseigneur Benjamin Ndiaye a donné une idée de son homélie, lors de la messe de Noël.

Dans mon homélie, je reviendrai sur les échéances électorales. La présidentielle doit montrer la maturité du peuple sénégalais à pouvoir vivre des élections paisibles, transparentes et démocratiques’’, a renseigné le chef de l’église sénégalaise. A son avis,
pour relever ce défi, “il appartient à chacun d’assumer sa responsabilité citoyenne pour préserver le bien commun qui nous appartient à nous tous, une nation pacifiée où les citoyens sont capables de débattre, enpaix, de leurs différences et d’accepter aussi
le jeu loyal de la démocratie
’’.

D’après ses explications, sonhomélie s’inscrit dans le cadre du message du Pape
François pour le 1erjanvier prochain, en prélude à la Journée mondiale de
la paix dont le thème est ’’La politique au service de la paix’’.

J’ai été jusqu’à croire que le Pape aurait même écrit cette lettre pour les Sénégalais en vue des prochaines élections. C’est pour dire que c’est une référence où nous pouvons
trouver beaucoup de sagesse, pour vivre les prochaines échéances sans passion, dans la vérité, dans l’amour de notre pays et dans le respect des uns et des autres
’’, a argué le religieux.

Parailleurs, l’archevêque s’est prononcé sur le bradage du littoral qui secoue cette partie de la banlieue dakaroise. Il a exprimé son soutien aux défenseurs du littoral. “Je m’associe à ce cri du cœur qui est lancé, car il est le devoir de tout le monde de préserver ce bien commun’’, a-t-il soutenu, tout en promettant le soutien de l’église. “J’ai retenu l’impérieuse nécessité pour nous, membres de l’église, de la communauté chrétienne, à nous rapprocher des services compétents. N’attendons pas que les gens viennent à nous, allons vers eux,
quand nous sommes mandatés par la communauté. Mais allons aussi vers eux en tant que citoyens(...)’
’, a ajouté Monseigneur.

Avant de conclure:“ Ne croyez pas que c’est l’église qui doit toujours être derrière vous pour vous pousser. Prenez une part entière de votre identité de citoyen pour avancer.’’







Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos