leral.net | S'informer en temps réel

Moussa Taye répond à Seydou Guèye: "Dans l’affaire Khalifa Sall, il n’est pas question de souveraineté nationale"


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Décembre 2017 à 14:23 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Réponse du berger à la bergère. Les proches de Khalifa Sall qualifient de « ridicule » et « d’impertinente », la sortie des responsables de l’Apr contre le Conseil de Paris.

«En manque d’arguments et après s’être terrés pendant des semaines dans leur trou pour fuir l’opinion, les thuriféraires de Macky Sall ont dans un langage creux, jugé utile de condamner le communiqué du conseil de Paris au nom de la souveraineté nationale », a indiqué Moussa Taye, en réponse au communiqué de l’Apr.

Le conseiller politique du maire de Dakar de rappeler dans la foulée aux partisans du pouvoir que « dans l’affaire Khalifa Sall, il n’est pas question de souveraineté nationale mais de banditisme juridique ».

Mieux, poursuit-il : « dans un système où les Etats souscrivent à la justice internationale, la justice n’est plus une question de souveraineté ».

Très en verve, Moussa Taye affirme que « quand on est un Etat voyou qui viole ses lois et les traités internationaux, quand on est un Etat voyou qui viole les droits de ses citoyens, quand on est un Etat voyou qui utilise la justice contre des adversaires politiques, il ne faut pas s’étonner de subir la réprobation de la communauté internationale ».

Soulignant enfin que « ce n’est certainement pas le régime de Macky Sall qui a bradé les intérêts nationaux au profit du capital étranger, qui va nous parler de néo colonialisme ».