leral.net | S'informer en temps réel

Musée du mouridisme Keur Barkelu: Près de 15 milliards FCfa pour retracer l’histoire de Bamba

Le domicile de Serigne Abdou Ahad Mbacké a abrité durant la période du Magal, l’exposition du projet de réalisation d’un musée dit «Keur Barkelu», pour rassembler les œuvres de Serigne Touba.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Septembre 2021 à 19:46 | | 0 commentaire(s)|

Musée du mouridisme Keur Barkelu: Près de 15 milliards FCfa pour retracer l’histoire de Bamba
A Touba, les chantiers ne finissent jamais. Chaque khalife pose son empreinte sur l’histoire de la cité religieuse. Pour rassembler les œuvres de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, l’establishment mouride a prévu la réalisation d’un musée. C’est ainsi que les initiateurs ont procédé, durant la période du Magal, à l’exposition du projet intitulé Keur Barkelu au domicile de Serigne Abdou Ahad Mbacké, près de la Grande Mosquée de Touba.

Dans ce stand, il y a certains effets du fondateur du mouridisme comme entre autres, ses écrits, ses calebasses, des feuilles du saint Coran de même que l’exposition de la maquette du projet. Pour Malick Mbow, l’architecte en charge du programme, le musée sera inspiré du départ et du retour en exil de Serigne Touba. «C’est pourquoi, nous aurons deux édifices qui se feront face. Le premier sera le bateau qui s’en va, et le deuxième sera le retour qui est symbolisé en forme d’un dé qui contiendra tout ce qui est projet de Serigne Touba, mais également de ses fils et petits-fils», a-t-il expliqué.

Ce musée sera construit sur une surface de 17 mille m2, avec un budget qui tourne autour de 15 milliards de francs Cfa. «Le projet est initié ici au Sénégal par notre cabinet, depuis plus de dix ans, et sa construction peut s’étendre sur 36 mois. Mais à partir de la première année, on peut faire fonctionner ce musée. Le site d’environ deux hectares est déjà défini à quelques encablures de la Grande mosquée, sur le chemin de Ndiourou», a-t-il précisé.

Pour Serigne Cherif Mbacké Falilou, le coordonnateur du Comité de pilotage du musée du mouridisme Keur Barkelu, l’idée était agitée depuis très longtemps. «Nous en avions parlé avec Serigne Saliou Mbacké de son temps, qui avait béni l’idée. Puis avec Serigne Bara et Serigne Sidy Makhtar. Et, puis récemment avec l’actuel khalife, Serigne Moun­takha Mbacké, qui nous a donné le feu vert pour commencer à faire les démarches afin de pouvoir aboutir à la réalisation de ce musée. Depuis le début, il nous a accompagnés, aussi bien dans ses prières que dans ses actions», a-t-il dit.

A en croire Serigne Falilou, ce musée viendra compléter les infrastructures finalisées ou en cours d’achèvement, car à quelques encablures du site, trônent la bibliothèque et l’Université Cheikh Ahmadou Bamba qui est actuellement dans sa phase de finalisation. «Donc, il ne manquait qu’un musée qui rassemblera tous les objets appartenant à Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké. Cela ne se limitera pas au rassemblement de tous ses objets et écrits, mais nous allons procéder à une relecture de l’histoire du mouridisme, des origines à nos jours», a-t-il ajouté dans le Quotidien.

De même, le coordonnateur a fait savoir que tout est fin prêt pour entrer dans la phase d’exécution des travaux, tout en soulignant que la première étape sera la pose de la première pierre. «Nous allons demander au Khalife général des Mourides de nous fixer un jour, juste après le Magal», enchaîne Cheikh Mbacké.

En écho, le président du Comité scientifique du musée, par ailleurs historien et ancien Recteur de l’Ucad, Pr. Ibrahima Thioub, de renchérir : «Le comité est en train de rassembler des experts sur l’histoire, la sociologie, la géographie et la spiritualité du mouridisme». Lui a en charge l’éclairage de la dimension scientifique et patrimoniale du musée.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page