leral.net | S'informer en temps réel

NUL NE SAURAIT ECORNER L’IMAGE DU SENEGAL

Les diplomates de carrière ont découvert avec grande surprise, les propos tenus par l’Ambassadeur à la retraite Baboucar Samb, sur les ondes de Walfadjri et relayés par Seneweb, le 28 septembre 2021, sous le titre « L’image du Sénégal est écornée ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Octobre 2021 à 18:59 | | 0 commentaire(s)|

A ce propos, les membres de l’Union des Conseillers des Affaires étrangères (UCAES) tiennent à rappeler à Monsieur Samb, qu’il n’y a jamais eu de désordre dans la délivrance des Passeports officiels de la République Sénégal. Ce que l’ancien Ambassadeur semble avoir oublié, c’est que pour tous les pays du monde, la détermination des bénéficiaires ainsi que les modalités de délivrance des passeports officiels (diplomatiques et de service), sont une question de souveraineté qui ne souffre d’aucune ambiguïté en Droit International.

Et le plus désolant, c’est quand Monsieur Samb affirme, à travers des propos dénués de tout fondement, « que des pays avaient pris la mesure d’exiger des visas à des gens qui sont porteurs de passeports diplomatiques ». Nous le mettons au défi de citer l’exemple d’un seul pays, qui, entre 2012 et maintenant, a pris une telle décision à l’encontre du Sénégal.

Ce que l’intéressé semble malheureusement ignorer c’est que pour aucun Etat au monde, la détention d’un passeport officiel (diplomatique ou de service) n’est synonyme, ipso facto, de dispense de visa. Les dispenses de visa sont régies par des accords bilatéraux ou pluri-latéraux et ceux conclus par le Sénégal n’ont jamais été remis en cause, à ce jour, par les partenaires concernés.

Mais le plus regrettable dans la sortie de Monsieur SAMB c’est qu’en se prononçant sur un dossier dans la gestion duquel il n’a jamais été associé, toute sa carrière durant, et de surcroît, dans le cadre d’une affaire dont l’enquête est en cours, il s’est départi, de façon fort malheureuse et maladroite, de son obligation de réserve. Ce principe sacro-saint court tout le temps du service actif, et demeure, pour les diplomates, même durant la période de retraite.

Heureusement que nombreux sont les Doyens, Anciens Ambassadeurs et Consuls Généraux, qui de leur position en retrait, continuent de faire la fierté de leurs cadets diplomates en activité, car s’évertuant au quotidien, à rehausser davantage l’image du Sénégal ; contrairement à celui qui, nommé sur le tard et à la carrière d’Ambassadeur éphémère, s’acharne en vain à en ternir l’image.






Union des Conseillers des Affaires étrangères










( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page