leral.net | S'informer en temps réel

Ngoné Ndour de Prince Arts pleure la situation du groupe Yavuz Selim

Patronne de Prince Art, la structure évènementielle qui organise le concours de chants à la télévision appelé « Sen petit galé », elle se dit très préoccupée par la situation que vit le groupe Yavuz Selim. Sa structure y a envoyé six élèves.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Octobre 2017 à 16:16 | | 0 commentaire(s)|

« Nous avons six élèves qui sont là-bas. Donc, ce problème-là me touche directement parce que la plupart de ces élèves appartiennent à des familles démunies. Donc, aujourd’hui, si on procède à la fermeture des écoles de Yavuz Selim, ça va être très difficile. Parce qu’il faut savoir que ces établissements font beaucoup de social. Peut-être que les parents qui ont des moyens vont amener leurs enfants ailleurs », a-t-elle dit.

« Je pense qu’on ne ferme pas des établissements d’autant plus que c’est un groupe qui fait de très bons résultats. Les concours généraux le prouvent. Je suis satisfaite de voir que depuis hier la situation est en train d’évoluer », a-t-elle ajouté, mercredi, sur Rfm.
 
La rédaction de leral.net 










Hebergeur d'image