leral.net | S'informer en temps réel

Non-respect des textes des Assises nationales / Pr. Abdoulaye Bathily: "On va vers l'inconnu, vers le chaos"

Les travaux des Assises nationales qui dorment toujours dans les tiroirs de certains ou meublent les bibliothèques d’autres, n’est pas du goût de Pr. Amadou Bathily. Qui, il y a douze voire treize ans, participait au lancement des travaux, présidé par Amadou Makhtar Mbow. Et l'ex-chef de file de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (LD/MPT), l’a fait savoir lors d’un panel consacré, ce samedi, 15 mai 2021, à l’engagement politique et citoyen d’Amadou Makhtar Mbow, dans le cadre de la célébration du centenaire de l’ex-Directeur général de l’UNESCO.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Mai 2021 à 11:02 | | 0 commentaire(s)|

Non-respect des textes des Assises nationales / Pr. Abdoulaye Bathily: "On va vers l'inconnu, vers le chaos"
Selon Pr. Bathily : « C’est avec beaucoup d’émotion » qu’il se rappelle « cet élan généreux qui a motivé tout le monde. Parce que de ce noyau initial, les Assises nationales, et après ce que c’est devenu, grâce à cette méthode de Mbow, participative, consultative, délibérative. Il y avait un esprit Assises nationales qui était né, et qui a insufflé pratiquement toutes les dynamiques politiques et sociales, jusque dans les coins les plus reculés, au-delà des partis politiques.

J’ai fait près de 60 ans de vie politique dans ce pays, mais je n’ai jamais vu un processus comme ça. Aucun parti, aucune organisation, n’en a produit de semblable. On parle d’émergence, de ceci, de cela, de beaucoup de programmes... Je relis toujours le document des Assises dans ma bibliothèque. Fondamentalement, il y a un déni.

On a même dit que les Assises, ce n’est ni la Bible ni le Coran... Mais avec les événements de mars dernier, on peut dire qu’on est revenu à la case départ, ou même avant la case départ
», a-t-il déclaré dans son intervention.

D’ailleurs prévient-t-il : « on va vers l’inconnu, vers le chaos, si on n’engage pas le processus qui a conduit aux Assises nationales ». Il en veut pour exemple : « Aujourd’hui, toutes les décisions sont prises par l’Exécutif. Par exemple, nous allons à des élections qui vont encore être des élections de contentieux, alors que toutes ces questions ont été déjà réglées par les Assises ».

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page