leral.net | S'informer en temps réel

Nouveau code de l’électricité: Le Sénégal va vers une baisse considérable du coût de l’électricité

Améliorer la viabilité financière et la bonne gouvernance pour une électricité en quantité, en qualité et abordable. C’est ce que prévoit le nouveau code de l’électricité adopté en Conseil des ministres et qui va être transmis à l’Assemblée nationale pour son examen. En prélude à l’examen de ce code, le ministère du Pétrole et des Energies a organisé un atelier de renforcement des capacités des parlementaires, sur la réforme du secteur de l’électricité, avec la découverte du pétrole et du gaz.


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Juin 2021 à 10:25 | | 2 commentaire(s)|

Nouveau code de l’électricité: Le Sénégal va vers une baisse considérable du coût de l’électricité
Le 15 décembre 2015, le Sénégal était déclaré éligible pour la formulation d’un second Compact. Les principales contraintes à la croissance économique identifiées à la suite de l’étude menée par le gouvernement du Sénégal et le Millenium Challenge Account, sont le coût élevé de l’électricité pour les entreprises et ménages raccordés au réseau, le faible taux d’accès en milieu rural et périurbain. C’est ainsi qu’un nouveau code de l’électricité est mis en place dans le but de réduire le coût de l’électricité.

Pour le ministre du Pétrole et des Energies, Aissatou Sophie Gladima Siby, ce code est très complexe. D’où la nécessité d’organiser cet atelier avec les députés, avant de leur présenter le code d’ici la fin du mois. «C’est un impératif pour que l’on puisse lancer le Mca II, qui doit entrer en vigueur à partir de fin juin. Sans l’électricité, le développement est difficile parce que nous n’aurons pas d’investisseurs, vu le coût de la facture électrique», relève-t-elle. A l’en croire, beaucoup d’investisseurs tirent la langue à cause du coût élevé de l’électricité.

«Nous pensons que lorsque le pétrole et le gaz seront disponibles pour ces investisseurs, cela va faire baisser le prix de l’électricité, mais aussi donner de l’électricité en quantité. Il y a des zones comme Tambacounda ou Kédougou, où la facture est tellement chère ; c’est difficile pour les ménages et les industriels. Donc, avec l’arrivée du gaz, la facture va baisser», affirme la ministre Aissatou Sophie Gladima Siby

Pour le Directeur général de Mca Sénégal II, Oumar Diop, cet accord de don du peuple américain au peuple sénégalais a été signé le 10 décembre 2018, pour une durée de 5 ans à compter de son entrée en vigueur.

«Il comprend un don d’investissement de 550 millions de dollars américains et une contribution de 50 millions de dollars du gouvernement du Sénégal pour un investissement global de 600 millions de dollars américains, soit près de 330 milliards FCfa», explique-t-il.

Ce Compact, ajoute-t-il, vise à réduire la pauvreté au Sénégal à travers le renforcement du secteur de l’électricité, l’amélioration de la fiabilité, l’élargissement de l’accès et l’appui au gouvernement du Sénégal à établir un cadre légal et réglementaire, dans lequel le système d’électricité du pays peut se développer et atteindre les objectifs de réduction.

«Il est consacré à l’énergie eu égard à la contrainte majeure à la croissance économique portant sur le coût élevé de l’énergie électrique et le faible accès à l’électricité », affirme-t-il.

Le président de la Commission Energie et Ressources Minérales, Abdoulaye Baldé, estime que les lois qui régissaient le secteur de l’énergie sont devenues obsolètes, avec la découverte du pétrole et du gaz.
«Donc, il faut un nouveau code de l’électricité. Ce code permettra de diminuer le coût de l’électricité et nous espérons que d’ici la fin de ce mois, il sera adopté», dit-il.





L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page