leral.net | S'informer en temps réel

Nouvel forme de guerre contre Alioune Sarr: Le Collectif des lutteurs "lance" l'Ofnac aux trousses du Cng

Le Collectif des lutteurs n’avait pas dit son dernier mot dans le bras de fer qu’il avait engagé contre le Cng. Les « rebelles » entament une nouvelle forme de lutte pour débarquer l’équipe d'Alioune Sarr. Les lutteurs veulent lancer les corps de contrôle aux trousses du Cng.


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Septembre 2018 à 10:55 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le Ministre des Sports, Matar Ba avait juste réussi à calmer le jeu. Mais, il faut croire que, ce n’est que le temps d’une rose. Le Collectif des lutteurs se prépare à sonner la grande offensive pour mener la vie dure à l’équipe d'Alioune Sarr. Khadim Gadiaga et ses amis sont en train de multiplier les réunions ces derniers temps, renseigne une source. Ledit collectif qui prépare se grande marche de protestation contre les agissements du Cng, le 31 Octobre prochain, est en train de baliser le terrain et d’étoffer son argumentaire.

La source renseigne que le collectif a tenu hier, une réunion nocturne pour mettre la dernière touche sur l’organisation d’une conférence de presse, prévue jeudi prochain. Cette réunion qui a enregistré la présence de quelques ténors de la lutte, a été l’occasion de faire le point sur les recommandations, recueillies auprès des quelques avocats spécialistes du droit du Sport et de juristes.

Tout en se targuant d’avoir avec eux, 97 écuries de lutte qui ont chacune un représentant au sein du collectif, les « rebelles » jure que cette fois, rien ne sera facile pour Alioune Sarr et son équipe qui ont eu toute la confiance du Ministre Matar Ba. Ce dernier, qui a tenté de jouer aux pompiers en mai dernier quand le problème a éclaté, est loin d’éteindre le feu. Pour le collectif, Matar Ba veut jouer avec le temps. « Ils veulent inaugurer l’arène et lancer la saison de lutte sans avoir, au préalable, pris en compte nos revendications. Mais, ça ne passera pas », avertit Khadim Gadiaga.

Le président du collectif ne terminera pas sans lancer un appel au Chef de l’Etat. « Si Macky Sall prend à la légère notre combat, il sera surpris lors de l’inauguration de l’Arène nationale ».

L'Observateur