leral.net | S'informer en temps réel

Nouvelles infos sur la marche réprimée de vendredi dernier: Les puces des manifestants arrêtés, confisquées

Neuf organisations de la Société civile dont Africa First, FDS, Frapp, Noo Lank, Y en a marre étaient en conférence de presse, pour dénoncer les violations qu’ils ont subies, vendredi dernier, à l’occasion d’une manifestation initiée contre la vie chère au Sénégal. Ces mouvements précités rappellent qu’ils avaient décidé de manifester pacifiquement, comme le consacre la Constitution en son article 8, sans l’autorisation du préfet de Dakar. Une des nouvelles infos sur la marche réprimée de vendredi dernier, est que les puces des manifestants arrêtés, ont été confisquées


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Septembre 2021 à 10:20 | | 0 commentaire(s)|

Nouvelles infos sur la marche réprimée de vendredi dernier: Les puces des manifestants arrêtés, confisquées
D’après les camarades de Guy Marius Sagna, c’est aux environs de 2 h du matin qu’ils ont enfin été libérés par groupes de sept personnes dans différents endroits, sous la pluie.

Seulement, les protestataires ont été surpris de remarquer l’absence des puces téléphoniques sur leurs appareils mobiles. ‘’Nous tenons à informer l’opinion nationale et internationale, que toute tentative de complot d’actes terroristes, de trafic de drogue, de menaces de mort avec nos puces ne pourra nous être imputée’’, tiennent-ils à préciser.

Lancement du concept ‘’Manifestation Feep’’

Les mouvements comptent, ainsi, poursuivre leur plan d’actions, à travers le lancement du concept ‘’Manifestation Fepp’’. L’objectif, relève-t-on, est de manifester partout dans les 46 départements du Sénégal, avec des journées de ‘’Flyers Fepp’’ pour sensibiliser les populations.

Plus catégorique que ces camarades, Cyril Touré ou Thiat du mouvement Y en a marre, est d’avis que le Président Macky Sall a créé un ‘’gouvernement négro-nazie qui a sa propre police pour traquer, séquestrer et espionner les Sénégalais. Ce qui est trop’’, clame-t-il. A ses yeux, la population n’a droit ni à l’éducation encore moins à la santé, mais est en permanence réprimandée par les forces de l’ordre.

Il y a une ségrégation des couleurs dans ce pays. Il faut être marron-beige pour prétendre à des droits. Des puces ont été retenues. Il faut s’attendre à ce que nos camarades soient taxés prochainement de terroristes’’, avertit le rappeur du groupe Keur Gui.






Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page