leral.net | S'informer en temps réel

ÖZIL (joueur d’Arsenal) accuse son père d'être le responsable de son départ du Réal Madrid

L’Allemand raconte que son départ était un véritable crève-cœur puisque son rêve était de remporter la Ligue des Champions avec les Merengue : « José Mourinho est parti du Real Madrid en 2013 et mon étape là-bas, s’est également terminée. Il y a beaucoup d’histoires qui circulent sur mon départ. Partir du Real Madrid a été la décision la plus compliquée de ma vie. Je rêvais de soulever la Ligue des Champions avec le Real. Mon étape là-bas n’était pas terminée», a indiqué nos confrères de Réal Madrid France.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Mars 2017 à 15:18 | | 0 commentaire(s)|

Celui qui a indirectement précipité le départ de l’Allemand du Real, c’est son père, qui, au moment de négocier la prolongation de son fils à Madrid a manqué d’expérience et de tact : « mon père comme tout le monde, n’est pas parfait et il n’avait pas les épaules pour gérer les négociations avec Florentino Perez. Ce n’était pas une question d’avarice. Nous demandions seulement ce qui nous paraissait juste et le Real Madrid ne nous l’a pas donné dans sa première offre. Mon père pensait savoir comment tout gérer sans l’aide d’un agent, mais il n’avait pas l’expérience nécessaire pour mener des négociations avec des grands clubs et il n’a pas su gérer la pression. Ça aurait été important qu’il garde la tête froide», raconte l’ancien de la maison blanche, Mesut Özil.


Lui qui s’est donc retrouvé dans une situation compliquée puisque les erreurs de son père dans la gestion de sa prolongation, l’ont poussé vers la sortie : « Face à un homme comme Florentino Perez, qui s’attend à mener la danse, être borné n’est pas la meilleure solution. À cause de ça, je n’avais plus les faveurs du chef du club, même si personnellement je n’avais rien fait. À ce moment-là on aurait même pu m’envoyer dans les gradins pour des motifs extra-sportifs et je devais faire quelque chose pour ma carrière», regrette le milieu de terrain de l’Allemagne.


Dos au mur, l’Allemand a donc tenté de trouver une porte de sortie et s’est naturellement tourné vers Arsène Wenger, avec qui il avait des contacts réguliers depuis la Coupe du Monde 2010 : « J’avais le numéro d’Arsène Wenger depuis 2010. J’avais promis de l’appeler en premier si à un moment donné je cherchais un nouveau club», précise le joueur.


Ce départ précipité du Real Madrid aura au moins fait comprendre à l’Allemand que son père n’était pas la personne idéale pour représenter ses intérêts. En octobre 2013, quelques mois après avoir signé à Arsenal, Mesut Özil a donc communiqué à son père qu’il ne voulait plus travailler avec lui. Une décision que l’intéressé n’a pas vraiment appréciée : « Il s’est fâché et il s’est senti offensé par cette décision. Il était tellement furieux qu’il a supprimé mon compte twitter. La rupture avec mon père ne s’est pas aussi bien passée que je l’aurais voulu. Nous sommes même allés devant le tribunal parce qu’il réclamait une commission pour un contrat qu’il m’avait obtenu avec Adidas», s’exclame Mesut Özil dans sa prochaine biographie « Die Magie des Spiels » (La magie du jeu).


Thierno Malick Ndiaye



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page