leral.net | S'informer en temps réel

Ouganda-Sénégal: Pape Alioune Ndiaye, de second couteau à pilier

C’est peut-être l’une de ses plus belles campagnes avec l’équipe du Sénégal. Solidement installé dans le onze de Galatasaray et écarté du groupe des "Lions" au lendemain du Mondial 2018, Pape Alioune Ndiaye est aussi devenu l’un des leaders techniques de cette équipe sénégalaise. L’ancien joueur de Diambars a d’ailleurs été l’un des hommes-clé de la qualification en huitièmes de finale de la CAN 2019, dans une position inhabituelle.


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Juillet 2019 à 17:01 | | 0 commentaire(s)|


C’est donc en tant que titulaire indiscutable que PAN (comme on le surnomme) repositionné milieu défensif (sentinelle), va tenter de porter ses partenaires vers l’avant, ce vendredi, au Caire, contre l’Ouganda. Des prestations remarquables et une confirmation évoquées par son entraîneur, Aliou Cissé et son partenaire de toujours, Gana Guèye.

Cissé : « un très bon joueur »

« C’est un très bon joueur. Dans la philosophie, il était important qu’on soit plus propre dans nos sorties de balle. Ces derniers temps, il nous l’apporte. On l’a testé contre Madagascar. Il faut qu’il continue comme ça. Il y a des gros matchs qui arrivent. C’est là qu’on peut le juger », a-t-il relevé en conférence de presse d’avant-match.


Gana : « il assure nos arrières »

Formé avec Pape Aliou Ndiaye à Diambars, Gana Guèye souligne l’importance de son coéquipier et ami. »C’est plus qu’un coéquipier, c’est comme un frère. On a passé l’enfance à Diambars. C’est un frère qui me charrie beaucoup.Il m’apporte beaucoup. Quand le coach me demande d’attaquer, il assure nos arrières et nous aide à sortir les ballons puisqu’il en est capable ».






Source Igfm



Cliquez-ici pour regarder plus de videos