leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Diallo, Directeur du Commerce Intérieur confirme : «Les bouillons exposent aux maladies cardiovasculaires, si... »

Les professionnels de la santé sont unanimes à reconnaître les effets néfastes des bouillons sur la santé cardiovasculaire. Répondant à la question de nos confrères du quotidien « L’ As », Oumar Diallo, le Directeur du Commerce Intérieur confirme un risque soupçonné depuis belle lurette : «Les bouillons prédisposent à une exposition aux maladies cardiovasculaires »


Rédigé par leral.net le Dimanche 25 Octobre 2020 à 08:40 | | 0 commentaire(s)|

Oumar Diallo, Directeur du Commerce Intérieur confirme : «Les bouillons exposent aux maladies cardiovasculaires, si... »
« De par leur composition, ces bouillons prédisposent à une exposition aux maladies cardiovasculaires si l’utilisation qui doit en être faite n’est pas bien surveillée. Ça, c’est la vérité », a-t-il dit.

Parce que selon lui, le sel constitue un danger s’il est consommé de manière excessive. De ce point de vue, le contrôle de ces bouillons se fait de manière stricte.

« Il y a une norme de fabrication des bouillons, c’est la norme 013-146 de 2016 qui est rendue obligatoire par un arrêté ministériel. C’est une mesure préventive qui prévoit un contrôle a priori, c’est-à-dire avant que le produit ne soit mis à la disposition du consommateur. C’est une norme internationale », a-t-il ajouté.

Oumar Diallo, le Directeur du Commerce Intérieur a aussi souligné que « le bouillon étant un produit alimentaire, il répond aux conditions qui sont prévues par la loi qui détermine les conditions dans lesquelles les produits doivent être mis sur le marché, notamment en ce qui concerne l’analyse microbiologique, chimique du produit pour savoir s’il est de consommation légale. C’est à partir de là que nous délivrons l’autorisation FRA qui donne le feu vert pour la commercialisation du produit. C’est un produit qui est normé et très bien contrôlé.»



Cliquez-ici pour regarder plus de videos