leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Sarr : « il ne faut pas attendre grand-chose de ce Conseil constitutionnel-là »


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Décembre 2018 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

Oumar Sarr : « il ne faut pas attendre grand-chose de ce Conseil constitutionnel-là »
Pour le coordinateur national du Pds, malgré leur ferme conviction que Karim Wade peut valablement briguer les suffrages des Sénégalais lors de la prochaine Présidentielle, il ne faudra pas trop compter sur le Conseil Constitutionnel au vu de ce que cette institution a montré lors des dernières élections législatives.

Pour lui, il ne servira à rien de rêver et qu'il faudra surtout se préparer à un combat éminemment politique pour freiner la forfaiture. ''L'Apr a peur de Karim Meïssa Wade et de Khalifa Ababacar Sall.

Depuis 2012, l'engagement du régime de l'Apr c'est d'éliminer des adversaires. Nous avons déposé les dossiers sans illusion aucune. C'est ce Conseil Constitutionnel qui a couvert les fraudes électorales lors des élections législatives. Il ne faut pas attendre grand-chose de ce conseil-là '', dira-t-il substantiellement dans le Grand Jury de ce dimanche.

Oumar Sarr de signaler que cette forfaiture est préparée depuis belle lurette avec à la baguette, l'actuel ministre de l'Intérieur. ''C'est Aly Ngouille Ndiaye qui l'a rayé des listes. Même si on considère qu'il n'est pas inscrit, Karim peut être candidat. La Crei a dit que Karim conservait ses droits civils et politiques... Sidiki Kaba avait dit que Karim pouvait être candidat à la prochaine Présidentielle... Il va de soi que la candidature de Karim Wade est une candidature valable. La loi électorale dit que tous les Sénégalais électeurs peuvent se présenter aux élections Présidentielles."








Walfquotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos