leral.net | S'informer en temps réel

Oumar Youm: "Poser la problématique du rapatriement sous l'angle simplement financier, est une ineptie"

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a réagi à la polémique ayant suivi la sortie du chef de l’Etat sur le rapatriement des étudiants sénégalais à Wuhan. Pour Me Oumar Youm, « poser la problématique du rapatriement sous l’angle simplement financier, comme le font certaines déclarations populistes, est une ineptie. »


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Février 2020 à 10:17 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre des Transports terrestres, Me El Hadj Oumar Youm, apporte des précisions sur le rapatriement des étudiants sénégalais établis à Wuhan, ville chinoise épicentre du coronavirus. Selon Me Oumar Youm, le rapatriement des jeunes étudiants sénégalais de Wuhan, ne relève pas d’une simple question financière.

Selon lui, pour un Etat comme le Sénégal, faire voyager ses enfants de Wuhan à Dakar ou dans un autre endroit de la Chine, n’est pas et ne sera jamais hors de portée. « En effet, notre pays a toujours procédé avec responsabilité au rapatriement de ses fils et filles en détresse à travers le monde. les dernières opérations, sauf erreur, remontent à 2017 pour les Sénégalais provenant de Libye ou du Niger. Il s’agissait de centaines de ressortissants de notre pays qui étaient ramenés au bercail. Donc, poser la problématique du rapatriement sous un angle simplement financier, comme le font certaines déclarations populistes, est une ineptie », soutient-il.

Poursuivant, Me Oumar Youm explique que le rapatriement de nos étudiants à Wuhan doit se faire en respectant toutes les normes de sécurité pour préserver « la santé des personnes à rapatrier, du personnel d’appui, de l’équipage mais aussi celle de nos populations en termes d’avion adéquat, de normes sécuritaires du voyage, de protection appropriée des passagers, d’existence d’un centre d’isolement dédié etc.). »

« Le rapatriement peut être une catastrophe sanitaire pour le Sénégal »

Et le maire de Thiadiaye, ancien Directeur de Cabinet du président de la République, de marteler en conclusion que, faute de réunir toutes ces conditions, « le rapatriement peut être une catastrophe sanitaire pour le Sénégal. Ce n’est donc pas un problème d’argent mais de précautions à prendre pour éviter tout risque sanitaire. Comme le disait l’autre « la santé dépend plus des précautions que des médecins ». restons unis et forts et en union de prières avec tous les peuples exposés à cette situation et en particulier les Sénégalais(es) actuellement sur le sol chinois. »






Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos