leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Faye avertit « Y en a marre » : « Dans une démocratie, une majorité ne s’incline pas devant une minorité »


Rédigé par leral.net le Dimanche 15 Avril 2018 à 13:21 | | 0 commentaire(s)|

Dans le cadre des tournées auprès des familles religieuses du pays initié par le « Collectif Oui au Parrainage », le Coordonnateur Ousmane Faye accompagné d’une forte délégation composé des membres du Collectif, s’est rendu ce samedi à Thieneba et Touba pour expliquer aux khalifes , « l’importance et l’utilité » de ce projet de loi sur le parrainage.

Au cours de ces audiences le « Collectif OUI au Parrainage » par la voix de son coordonnateur Ousmane Faye a beaucoup insisté sur l’exemple de «la France, qui pour parrainer un candidat à l’élection présidentielle, il faut être soit maire (de commune ou d’arrondissement), député, sénateur, représentant au parlement européen, conseiller régional ou conseiller à l’assemblée de Corse, ou conseiller général ».

« Afin qu’une candidature à l’élection présidentielle soit validée par les sages de la République, elle doit respecter quelques critères. Les prétendants à la magistrature suprême doivent recevoir au minimum 500 parrainages de 30 départements différents. Petite difficulté supplémentaire, un candidat ne peut recevoir plus de 50 parrainages dans un département », a-t-il expliqué.

Raison pour laquelle M. Ousmane Faye a encore une fois appelé les opposants au parrainage à la retenue, à être plus « raisonnables ». "Il ne faut pas qu’ils ratent le train de l’histoire. Nous tous sommes des Sénégalais qui tenons beaucoup à l’intérêt supérieur de la Nation.

Nous lançons solennellement un appel à tous les compatriotes à entendre cette voix de la raison et surtout à ne pas céder à la manipulation manifeste, avant de rappeler aux médiateurs de la société civile, que dans une démocratie, une majorité ne peut pas et ne doit pas s incliner devant une minorité et les dernières élections législatives passées l'ont fortement démontré
", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le coordonnateur du « Collectif Oui au Parrainage », annonce l’organisation des conférences publiques pour mieux appréhender les choses. «Le grand rassemblement le jour du vote de cette loi par l’Assemblée nationale, sera sans nul doute le point d’orgue de notre combat », dixit M. Faye.

Il n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur l’ancien président Abdoulaye Wade et le mouvement Y en a marre, qui dit-il, « s’ils étaient intelligents, ils vont savoir que personne dans le monde n’a réussi une révolution deux fois. Donc, soit ils se trompent d’époque et d’adversaire soit ils veulent se suicider en défiant l’Etat et les forces de l’ordre, car personne n’acceptera que des mercenaires mettent des troubles dans le pays ».







Les articles les plus commentés de la semaine