leral.net | S'informer en temps réel

PRESIDENTIELLE 2012 : KARIM WADE CANDIDAT

KARIM WADE ministre d’Etat, chargé de l’énergie était à Kaolack où se déroulaient les phases finales des compétitions Navétanes, pour sceller un partenariat entre le mouvement navétane et son ministère dans le cadre du plan « TAKKAL ».


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Octobre 2011 à 16:48 | | 6 commentaire(s)|

PRESIDENTIELLE 2012 : KARIM WADE CANDIDAT
A l’issue de cet évènement le mouvement navétane à travers son Président AMADOU KANE a offert un maillot symbolique à KARIM WADE.
Le maillot offert, en lui-même n’est ni extraordinaire, ni un évènement. Mais ce qui est frappant et curieux c’est le fait qu’il était imprimé au dos du maillot « KARIM WADE 2012 »
Le ministre d’Etat a pris le maillot et l’a brandi en bien montrant les inscriptions « KARIM WADE 2012 » à l’assistance très diverse qui se trouvait dans cette salle de conférence de la chambre de commerce de Kaolack où se déroulait la cérémonie de partenariat.
Après la cérémonie KARIM WADE a effectué des visites de courtoisie dans certaines familles à Kaolack et Fatick, visites qui ont eu des allures d’opération de charme d’une précampagne électorale.
Apparemment 2012 est une année comme les autres, c’est l’année prochaine mais surtout c’est l’année de la présidentielle du 26 Février.
Ceux qui dominent l’actualité, la presse les plateaux de radios et télévisions sont les candidats déclarés pour cette compétition.
Au regard de cette donne, que signifie le maillot offert à KARIM ? Quel est le message dont le maillot « KARIM WADE 2012 » est porteur ? Est-ce qu’on a déterré le dossier de succession de sang ? KARIM WADE est-il la solution de rechange, l’alternative à son père président ?
En tout cas contrairement aux apparences tout indique que son père le président WADE, évolue lentement mais sûrement vers le renoncement à sa déclaration de candidature pour 2012.
Quand au sortir de la présidentielle de 2007, Me WADE nouvellement réélu, déclarait en Mars pour nous faire avaler la pilule amère du fameux résultat de l’élection, qu’il avait bloqué la constitution, et qu’il ne pouvait plus se représenter pour un troisième mandat, il comptait sur son fils KARIM pour se faire remplacer.
L’idée une fois murmurée a été énergiquement rejetée par une majorité écrasante des sénégalais y compris dans le camp des libéraux. Cette ambition du Président WADE, relayée maladroitement par les laudateurs et les calculateurs avait même fait de KARIM « le chiffon rouge » qui irritait les sénégalais chaque fois qu’il était agité. La perte de la Mairie de DAKAR où KARIM était sur la liste SOPI en est un exemple douloureux.
C’est en ce moment que Me WADE en fin politicien qui a su décrypté le message des sénégalais a sorti sa « botte secrète », une candidature pour briguer un troisième mandat en 2012.
Le projet une fois dévoilé est défendu bec et ongles par ses partisans. Des spécialistes en la matière sont commis pour le vendre aux sénégalais, mais en vain.
Les sénégalais n’en veulent pas, la constitution ne l’autorise pas. Plus on en parle, plus la société sénégalaise est grosse de subversion.
Maintenant avec les pressions et les conseils de part et d’autre, tout laisse croire que le président WADE s’est rendu à l’évidence qu’il ne peut pas briguer un troisième mandat, et qu’il n’a plus le temps matériel d’organiser un référendum pour supprimer la limitation des mandats présidentiels.
Il travaille intelligemment sur une solution de rechange.
Le numéro 2 de l’Etat le président de la haute chambre PAPE DIOP, est déclaré arbitrairement incompétent pour la charge de Président de la république par ses camarades de parti.
Le numéro 3, le président de la deuxième chambre MAMADOU SECK, se satisfait du perchoir.
Le numéro 4, le Premier Ministre SOULEYMANE NDENE N’DIAYE (qui pourrait bien faire l’affaire), est confiné dans le rôle de faiseur de victoire, directeur de campagne électorale.
IDRISSA SECK, MACKY SALL et AMINATA TALL sont ou se sont excommuniés de la mouvance présidentielle.
Face à cette situation, le Président WADE en roue libre a la latitude de choisir son fils KARIM, dont il disait déjà qu’il est le meilleur, le plus compétent des sénégalais, pour lui succéder.
Du point de vue de la constitution, comme du point de vue du code électoral, rien ne s’oppose à ce que KARIM WADE brigue la présidence de la république.
Un fils de président de la république peut bien accéder à la fonction de président de la république, pourvu, qu’il ne soit pas une dévolution dynastique du pouvoir, mais plutôt une disposition de la constitution par le mode de dévolution du pouvoir qu’elle a défini.
La fonction de Président de la République dans notre pays, n’est pas un legs qui se transmet par dispositions testamentaires à un légataire, fut-il fils de président de la république.
Elle est une institution de la république qui se confie sous forme de mandat déterminé renouvelable une seule fois à une personne (homme ou femme), victorieuse à l’issue d’élection présidentielle au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire à un ou deux tours.
C’est une fonction républicaine et non monarchique. Le Président de la République n’est pas intronisé comme un roi, il est élu par les électeurs pour une durée limitée et destitué s’il est coupable de haute trahison
Une alternance familiale de type dynastique ne peut se réaliser ni au sommet ni à aucun niveau de l’Etat dans notre pays.
Mais le fait d’être fils de Chef d’Etat n’est pas une interdiction pour accéder à la charge de Président de la République.
KARIM WADE a le droit républicain (éligibilité) et non monarchique (héréditaire), s’il remplit les critères définis par la constitution et le code électoral, d’ambitionner et de devenir Président de la République, s’il le mérite et s’il bénéficie de la confiance des électeurs, par la voie constitutionnelle de compétition électorale.
Mais il serait anti-démocratique, si pour parvenir à cette fonction il bénéficiait d’un quelconque népotisme présidentiel, consistant à mettre à sa disposition les renseignements d’Etat pouvant lui permettre à partir de sa position d’éminence grise de son père président, d’instrumentaliser les institutions et les autorités de ce pays, ou à mettre à sa disposition les deniers publics et les forces armées lui permettant d’user du bâton et de la carotte, ce qui était le cas au Togo et au Gabon.
Car dans les mêmes conditions qu’au Togo et au Gabon, et les mêmes avantages de FAURE EYADEMA et ALY BONGO, KARIM WADE aurait neuf chances sur dix de battre n’importe quel candidat à la présidentielle de 2012. Les cas du Togo et du Gabon ne sont pas les bienvenus dans notre pays.
GEORGES BUSH fils a était Président des USA comme son père. Mais entre le Président BUSH père et le Président BUSH fils, il y a les deux mandats de BILL CLINTON. Mieux BUSH fils était déjà sur la voie de la présidence de la république quand il était élu Gouverneur du TEXAS, alors que son père s’occupait de renseignements à la tête de la CIA.
C’est ce cas de figure démocratique des BUSH qui peut être acceptable ou imitable pour nous.
Mais puisse qu’en politique rien n’est définitif, tout est question de rapports de forces toutes les options sont ouvertes.
En tout cas, si le Président WADE renonce à sa déclaration de candidature ce qui entre dans le cadre logique des probabilités, celle de son fils KARIM WADE n’est pas à écarter, elle est possible, elle est même certaine.


MOUSTAPHA FALL « CHE »
SECRETAIRE GENERAL
ACTION PATRIOTIQUE DE LIBERATION (APL)

( Les News )


1.Posté par emage communication le 05/10/2011 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


e-mage est une agence de communication qui évolue dans le domaine de l’édition, du packaging, de la création graphique, de la mise en page et de l’impression de supports de communication.

Notre portefeuille client est large et diverse. Nous comptons parmi nos clients quelques grandes sociétés de la place. Nos produits sont variés et nous savons nous adapter aux besoins de nos clients.

Nous vous proposons les services de conception et impression ci-après :
• Brochures,
• Dépliants,
• Flyers,
• Chemises à rabat,
• Affiches publicitaires,
• Tee-shirts etc.

Alors profitez de nos offres en cette fin d’année et bénéficiez de réduction conséquentes !!!

Contacts : 77 565 27 60// 77 568 61 53
emagecommunication@gmail.com

2.Posté par DEG DEUGG le 05/10/2011 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« 750 millions sont dépensés rien que pour l’aménagement des locaux de l’ANOCI, soit l’équivalent de la construction d’un immeuble de 10 étages. Il faut dire que dans cette somme, 687 millions FCFA ont été dilapidés pour le bureau du président (Karim Wade); 26 millions FCFA pour le cloisonnement du bureau de son garde du corps, 10 millions FCFA pour une lampe qui trône au-dessus de sa tête, 9 millions FCFA pour un appareil photo etc.»

LA SUITE SUR KHOLMA.COM

3.Posté par Goodman Diop le 06/10/2011 00:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim selon la constitution ne peut pas etre candidat parce qu'il est dit dans cette constitution que le candidat doit etre EXCLUSIVEMENT de nationalite senegalaise ..hors tout le monde sait qu'il est francais????????

4.Posté par Goodman Diop le 06/10/2011 00:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim selon la constitution ne peut pas etre candidat parce qu''il est dit dans cette constitution que le candidat doit etre EXCLUSIVEMENT de nationalite senegalaise ..hors tout le monde sait qu''il est francais????????

5.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 06/10/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il peut précipeier le déaprt de Wade en .......tchécoslovaquie.

Tchey ce vieux, jovial qui nous dirige et qui rêve à haute voix !

Dans son propos confus , il n’a pas hésiter hier à nous raconter qu’il va recevoir le président Tchekoslovaquie, un pays fictif. Bref ce pays qui n’existe plus depuis 1993..

Et On l’a entendu sunu Mam dji confondre tram , tramway et bustram. :sn::sn::sn::sn::sn::sn::sn: Où allons nous avec ce vieillard, qui file vers la niaiserie.
Il est temps qu’il aille se repOser en Tchéquie ou en Slovaquie, ce grand père
Dégage !!! et laisse toi faire Gentil sénile.

6.Posté par babs le 06/10/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun sens cet article, Karim 2012 ne veut rien dire d'autre que c'est un élément du dispositif de 2012 pour la conquête de la victoire finale

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page