leral.net | S'informer en temps réel

PSG : A quoi joue le Real Madrid avec Neymar ?

Les médias espagnols répètent que le club madrilène souhaite faire signer la star brésilienne dès l’été prochain. Info ou intox ?


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Janvier 2018 à 11:48 | | 0 commentaire(s)|

En pleine crise sportive, le Real Madrid prépare son avenir… ou plutôt sa révolution. Quand il se rase le matin, Florentino Pérez, le président du Real, pense ainsi aux atermoiements de l’équipe de Zinédine Zidane, engluée à la 4e place de la Liga, à 19 longueurs du FC Barcelone, tellement loin de ses standards habituels. Mais le magnat du BTP espagnol, lui-même menacé par la crise actuelle, se tracasse aussi pour un autre chantier, encore plus stratégique. Il pense à l’après-Cristiano Ronaldo, chaque jour, chaque nuit. Et cette obsession porte un nom : Neymar.

Le Brésilien, cible numéro un
L’article de Marca vendredi dernier a fait l’effet d’une petite bombe en Espagne. Le quotidien sportif, très proche de la direction du Real, annonçait que la cible principale du club madrilène pour le prochain mercato estival n’était autre que la star du PSG. Info ou intox ?

Ce projet, forcément compliqué de l’aveu même de Marca, est effectivement bien réel. D’abord parce que le Real Madrid, vainqueur de trois des quatre dernières Ligues des champions, se heurte aujourd’hui à la peur du vide. Cristiano Ronaldo, son emblème, son symbole et son ambassadeur dans le monde entier, fêtera début février son 33e anniversaire. L’imminence du déclin sportif du quintuple Ballon d’Or, encore relatif pour l’instant (il a déjà marqué 9 buts cette saison en Ligue des champions mais seulement 4 en Liga), est désormais une réalité.

Tous les étages de la « Maison Blanche » en ont désormais conscience. Quant à Florentino Pérez, en froid avec son joueur majeur, il rêverait même de le vendre avant que sa valeur marchande n’ait définitivement chuté. Or, pour prospérer, la marque Real Madrid a besoin de compter dans les années à venir, sur un successeur d’un niveau comparable à CR7, sur le plan sportif et marketing. Le curseur étant placé tellement haut, Neymar s’impose comme l’un des seuls candidats possibles. Même le Belge Eden Hazard (Chelsea), autre cible du Real, ne boxe pas dans la même catégorie.

Les dirigeants madrilènes pensent qu’un transfert est possible
Les deux parties, le Real Madrid d’un côté, la famille Neymar de l’autre, se connaissent de longue date. En mars 2006, Neymar Junior, alors âgé de 14 ans, avait passé plusieurs jours au centre de formation du club merengue. Un contrat de cinq ans avait même été rédigé, avant de rester lettre morte. Deux années plus tard, interrogé par un journal espagnol, le même Neymar citait le Real Madrid comme étant « le club de ses rêves ».

Début décembre, le jour de la remise du Ballon d’Or à Cristiano Ronaldo, Florentino Pérez lui-même s’était livré à une déclaration choc, manière de renouveler publiquement son intérêt pour l’ancien Barcelonais. « A Madrid, Neymar aurait plus de chances de le gagner (le Ballon d’Or), avait-il lâché. Le Real est un club qui donne à un grand joueur ce dont il a besoin. » Enfin, plus récemment, entre Noël et le Nouvel An, Madrid a envoyé un émissaire pour aller au contact de Neymar, en vacances au Brésil.

Le PSG reste serein
Côté parisien, l’agitation créée en Espagne autour de son numéro 10, n’est évidemment pas passée inaperçue. En fin de semaine dernière, Unai Emery a spontanément fait référence à l’article de Marca, voulant voir là-dessous une vague tentative de déstabilisation du PSG, à un mois du huitième de finale aller de Ligue des champions (14 février, 6 mars)… face au Real Madrid

Dans l’entourage de Nasser Al-Khelaïfi, on soutient que le risque de voir Neymar quitter la capitale l’été prochain, un an à peine après son arrivée, est nul. La star brésilienne, sous contrat jusqu’en 2022, ne disposerait en effet d’aucune clause, ni officielle ni sous seing privé, lui permettant de quitter le PSG sans l’accord du club de la capitale. Quant au père du joueur, Neymar Senior, il s’est montré assez clair fin novembre. « Les choses changent souvent, expliquait-il fin novembre. Aujourd’hui, cette réflexion n’existe pas. Je ne peux pas parler de négociations qui pourraient avoir lieu dans cinq ou six ans. Il a un gros contrat avec le PSG et il vient tout juste d’arriver ».





Le Parisien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos