leral.net | S'informer en temps réel

Parcours d' El Malick Seck - Selon Souleymane Jules Diop , il mérite notre respect parce qu'il s'est fait tout seul

Même s’ils sont rares les Thiessois qui ne le connaissent pas, peu d’entre eux sont en mesure de mettre un visage sur le nom d’El Malick Seck. De petite taille, avec un embonpoint très récent, le jeune journaliste du quartier Gouye Sombel de Thiès passe, en effet, pour être un homme effacé. Pourtant, c’est dans cette ville où il vit le jour qu’il fit ses humanités dans la presse.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Octobre 2013 à 16:45 | | 8 commentaire(s)|

Parcours d' El Malick Seck - Selon Souleymane Jules Diop , il mérite notre respect parce qu'il s'est fait tout seul
Très jeune, il s’intéressa au métier de journaliste. Aussi s’approchera-t-il de la rédaction d’un hebdomadaire local Thiès Info qu’il fréquentera un temps avant de se voir autorisé de proposer des articles. Ce fut alors suffisant pour celui qu’un doyen qualifia de ‘virtuose’ d’étaler tout le talent qui sommeillait dans cette frêle créature des années 96. Il venait juste de souffler sur ses 19 ans. Il restera dans cette rédaction jusqu’à sa fermeture. Alors le jeune journaliste jettera ses balluchons au quotidien Le Matin dont il sera le correspondant. C’est alors qu’il connaîtra sa première mésaventure dans l’affaire qui l’opposa à Serigne Saliou Touré et qui fit couler beaucoup d’encre surtout quand les Talibé de ce dernier ont incendié sa maison paternelle après avoir enlevé son frère. Une affaire qui passera à la palabre avant de s’estomper.

Après un court instant de flottement dans sa vie professionnelle, El Malick Seck intégra la rédaction de l’hebdomadaire satirique Le Cafard Libéré. C’est avec cette rédaction qu’il fit la campagne présidentielle de 2000. Il suivait alors le candidat de l’Urd, Djibo Leyti Kâ. Les élections passées, il s’installa à son propre compte pour mettre en place le premier quotidien provincial du pays, Deuk-bi. Un quotidien qui fit parler de lui dès sa naissance mais qui sera heurté de plein fouet par l’affaire dite de ‘Bleu Cissokho’. Ce dernier, adjoint au maire de l‘époque, s’étant senti diffamé, avait engagé une action justice. Il écopera d’une amende qui nécessitera plus tard la saisie du matériel du journal. Un coup qui ne sapera point le moral du jeune journaliste puisqu’il mit en place aussitôt un autre quotidien qui ne connaîtra malheureusement pas la vie d’une rose.

Ainsi, El Malick se retira du circuit pendant un temps et ne fit sa réapparition qu’avec son avènement à Walf Fm en qualité de correspondant à Thiès. Son passage à ladite station ne sera que de courte durée. Il rendra sa démission pour protester contre la volonté du groupe de ne pas respecter la journée sans presse, décidée pour soutenir un confrère, Madiambal Diagne, aujourd’hui administrateur général du groupe Avenir Communication. Toujours infatigable, El Malick tentera l’expérience du journal en ligne. Ainsi, mit-il sur la toile le premier site en ligne du pays, Confidence.com qu’il vendit plus tard avant d’en rouvrir un autre Rewmi.com, lequel connaîtra le même sort que son le précèdent. Puisqu’il sera vendu avant la création de son nouveau journal, celui qui lui vaut aujourd’hui cette énième affaire en justice, 24 Heures Chrono. Le sien ligne facedakar le propulsera définitivement sur la scène médiatique. Il sera considéré par la suite comme le fondateur du peopleau Sénégal

Au-delà de son talent journalistique, l’homme que ses anciens collaborateurs expliquent comme quelqu’un sans rancune qui prend tout avec philosophie, généreux mais têtu comme une mule, est aussi connu comme étant un ‘virtuose de l’informatique’ puisqu’ayant lui-même installé les différents sites qu’il a eus à administrer. Côté volume de travail, El Malick Seck est presque une bête de travail. Ses proches aiment à dire que ‘Malick se suffit juste de deux heures de sommeil par jour’. Aussi, ce témoignage de Souleymane Jules Diop dans sa dernière chronique, dans sa partie relative au parcours académique de El Malick, en dit long, : ‘C’est parce qu’il s’est fait tout seul, hors des schémas classiques, qu’il mérite notre respect.’

Walfadjri via VIPEOPLES.NET-



1.Posté par aw le 23/10/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voila des bosseurs ,des gens qui n'attendent rien sur l'Etat qui ne se débrouille et gagne leur vie à la sueur de leurs fronts ,regarde moi el malick combien de problémes quil a confronté mais ien ne l'ébranle il reste debout et continue son objectif et son chemin

2.Posté par DEUG le 23/10/2013 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EL MALICK IL FAUT BROSSER TES DENTS. COMME HETTOU DOUSS . CEUX QUI TE COTOIENT EN SAVENT QUELQUE CHOSES .ETRE MAIRE DE THIES C EST JOUER DANS LA COUR DES GRANDS .IL FAUT ALLER AU DENTISTE REGULIEREMENT SINON TU VAS BRISER TA CARRIERE POLITIQUE POUR RIEN

3.Posté par Chicago le 23/10/2013 19:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jule c est toujous la mission de Macky de minimiser les marabouts.Souvenez vous du probleme de Serigne Saliou


Toure.SJD arretez vos guignoles.Ca ne p

4.Posté par Journaliste le 23/10/2013 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les fondateurs du people magasine au senegal sont Abdoulaye Bamba Diallo Editeur de Thiof Magasine, Issa Sall Directeur de Publication et avec la collaboration determinante d Ibrahima Cire Sow , ce talentueux photographe qui legendait ses photos si admirablement.
Le premier Thiof magasine a ete edite en Thiof Magasine est le premier people magasine au Senegal, le second c est Icone magasine de Mansour Dieng, le troisieme c le magasine de Cheikh Ba j ai oublie le nom, le quatrieme c Relax Magasine de Cire Sow etc....Facedakar est de loin le premier people magasine

5.Posté par Fatim le 23/10/2013 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arretez de jouer avec les sénégalais .souleymane Jules n'est pas un model y compris el malik .tous pareille .2 pourritures

6.Posté par nom le 24/10/2013 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




E.M Seck = promotion de l'homosexualité et de la pornographie.

7.Posté par oussoubi ndoye le 24/10/2013 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

el malick le phacochere de la presse ,franchement regarder son sites face dakar

8.Posté par Abdoulaye fall Mao le 24/10/2013 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA NATURE DU CROYANT

Abdoulaye FALL Mao, Président de l’APDR (Alliance Patriotique Diambar pour la République)
«LA FRANCHISE, D’ABORD, ENSUITE ET ENFIN»
Je me suis rendu compte que l’homme a toujours sous-estimé cette «denrée» rare ; parce que le manque de franchise serait l’un des plus gros défauts chez l’être humain.
C’est aussi une immense source de problèmes. Le manque de Franchise fait obstacle aux bonnes idées, ralenti l’action et empêche l’homme de se donner à fond. C’est mortel !
Sans la Franchise - et notez-le bien - l’homme n’obtiendra jamais ce qu’il veut car avec cette qualité intrinsèque, tout fonctionne mieux et plus vite.
Quand je dis «manque de Franchise» je ne parle pas de mauvaise foi patente mais plutôt de l’habitude très répandue qui consiste à éviter instinctivement de s’exprimer avec sincérité.
C’est donc l’attitude de l’homme qui se garde de révéler son point de vue ou d’apporter des idées qui puissent favoriser un vrai débat. Il ne se «déboutonne» pas. Il garde par-devers lui ses observations ou ses critiques. Il se tait pour que les autres se sentent bien et il leur «dore la pilule» pour sauver les apparences.
Sa stratégie consiste à dissimuler ce qu’il sait, pratiquant ainsi, une forme de rétention d’information.
Devant cette attitude peu orthodoxe, force est de constater que les hommes de bonne foi se sentent souvent mal à l’aise.
À vrai dire, il faut admettre qu’un tel comportement est très nuisible pour les sociétés humaines.
L’EFFET FRANCHISE
Voyons comment la Franchise permet de réussir. Son effet est triple :
- D’abord et avant tout, la Franchise permet d’élargir le cercle de confiance.
- Ensuite, la Franchise est une qualité qui permet à l’homme de gravir rapidement les échelons, eu égard au fait qu’il serait alors écouté et respecté ; quand toutes les idées sont sur le tapis, on peut rapidement en discuter, les développer, les améliorer et les mettre en œuvre.
- Enfin, la franchise contribue à réduire d’éventuels malentendus bien qu’il soit impossible de déterminer précisément dans quelle mesure.
POURQUOI LA FRANCHISE EST-ELLE SI RARE ?
Etant donné les avantages de la Franchise, il faut se demander pourquoi elle n’est pas plus courante.
On nous apprend dès l’enfance, à «enrober» les mauvaises nouvelles ou à éviter les sujets délicats qui pourraient choquer notre interlocuteur ; c’est une réalité pour toutes les cultures, dans la plupart des pays africains et pour toutes couches sociales.
Lorsque vous vivez, par exemple, à Ndiandiar Makha FALL - mon village natal – vous ne dites pas du mal des petits plats mitonnés par votre maman, vous ne déclarez pas du tout à votre meilleur ami qu’il est gros et, enfin, vous ne direz pas à votre vieille tante que le cadeau qu’elle vous a fait pour votre mariage était ringard.
En Afrique, ces attitudes sont souvent bannies et peuvent être interprétées comme révélatrice d’une certaine forme d’insolence.

DONC, LA FRANCHISE
On finit par se rendre compte que si l’homme n’exprime pas ce qu’il a dans «le cœur», c’est tout simplement parce qu’il pense que cette attitude «lâche» st plus sécurisante pour ne pas avoir à «blesser» certains !.
Pourquoi l’acteur hésite-il tellement à célébrer sa victoire ?
Peut-être que faire la fête ne lui semble pas très rassurante et «professionnelle», peut-être parce qu’il a peur de ne pas avoir l’air sérieux, face aux devoirs en place ou de donner l’impression qu’on est là pour s’amuser et que ce n’est plus la peine. Et si seulement il y a une recette facile pour devenir un leader ! Il n’y en a pas.
Être décideur, c’est relever des défis, assumer des responsabilités et supporter des pressions.
Malgré tout, le bon leadership existe bel et bien; et, il se présente sous des formes différentes :
- Il y a le Leader discret et le Leader tonitruant ;
- Il y a également analytique et un impulsif.
Ma question : Faites-vous suffisamment la fête ? Ne suscite pratiquement jamais de bonnes réponses.
LA DIFFERENCIATION: LE POUR ET LE CONTRE
La différenciation est injuste parce qu’elle est toujours influencée par les termes du pouvoir internes et permet au fond de départager ceux qui «lacent les bottes du Patron» et ceux qui ne le font pas.
Il est vrai, sans l’ombre d’un doute, que dans certains groupes, la différenciation est dénaturée par le copinage et le favoritisme.
Seul argument positif que j’ai en faveur d’un système qui ne fonctionne pas au mérite, c’est qu’il finit par s’autodétruire. Soit il s’effondre sous son propre poids, soit il doit évoluer. Les résultats ne sont pas suffisamment bons pour que le groupe se tienne le coup.
L’Ethique est moyen de rester dans la course.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos