leral.net | S'informer en temps réel

Parrainage : le Front Démocratique et Social de Résistance Nationale (Frn) veut internationaliser le combat et prépare “une seconde journée de résistance nationale”

Le projet de loi instituant le parrainage a été adopté le 19 avril dernier par les députés. Mais, les pourfendeurs dudit projet de loi, notamment l’opposition réunie autour du Front démocratique et social de résistance nationale (Frn), ne sont pas prêts à laisser passer ce qu’ils considèrent comme une “forfaiture”


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Avril 2018 à 08:53 | | 0 commentaire(s)|

Ces derniers qui se sont réunis au siège de Bokk Gis Gis pour en faire le bilan critique et dégager des perspectives, ont décidé d’élargir et de consolider les rangs du Frn tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, en créant des structures de lutte prioritairement au niveau des départements de la capitale et des autres grandes villes. Mais aussi, de préparer une seconde journée de résistance nationale face aux abus de pouvoir répétés d’un régime de dictature, de prédation et de piétinement des droits démocratiques et sociaux des populations. La date et les modalités pratiques de cette action seront, d’après eux, précisées ultérieurement.

Ils ont, à cet effet, demandé à la commission juridique de prendre toutes dispositions utiles pour introduire un recours devant les juridictions compétentes au niveau national comme au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union Africaine (Ua) pour faire barrage à cette forfaiture.

Ainis, au sortir de cette rencontre, indique un communiqué transmis à la Rédaction de Actusen.com, “le FRN s’est tout d’abord félicité du succès réel qu’a connu la première journée de protestation nationale contre le projet de révision sur mesure de la Constitution, initié unilatéralement et imposé autoritairement par le Président Macky Sall”.

Tout de même, le front s’est réjoui de la réponse positive du peuple à son appel au combat contre cette tentative de coup d’Etat constitutionnel, dans la capitale Dakar et les principales villes du pays comme dans la diaspora.

Il a, par ailleurs, tenu à saluer la mobilisation courageuse des Sénégalais. Mais aussi, le refus énergique des « vrais élus » du peuple, de cautionner la mauvaise farce du « vote sans débat » en se retirant de l’hémicycle. Non sans dénoncer, en outre, l’attitude, mentionne le communiqué, “lâche et irresponsable” de Macky Sall, en allant se réfugier à Paris. Ce qui a démontré, une fois de plus, son engagement à servir les intérêts de la France.





Actusen.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos