leral.net | S'informer en temps réel

Pastef de Ziguinchor : La candidature de Sonko sème la division dans des coordinations

La coordination départementale du Pastef de Ziguinchor dénonce des irrégularités sur le processus de révision exceptionnelle des listes électorales et accuse la mouvance présidentielle. Les responsables patriotes du département de Ziguinchor ont fait face à la presse pour invalider l’investiture d’Ousmane Sonko pour la mairie de Ziguinchor faite par une tendance communale du Pastef. L'As


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Septembre 2021 à 09:31 | | 0 commentaire(s)|

Pastef de Ziguinchor : La candidature de Sonko sème la division dans des coordinations
La manière dont les inscriptions sur les listes électorales se déroulent à Ziguinchor n’est pas du goût de la coordination départementale de Pastef-les patriotes. Les responsables du parti sont montés au créneau pour dénoncer des actes qu’ils jugent discriminatoires.

«La délivrance des certificats de résidence est devenue un véritable casse-tête pour les citoyens dans beaucoup de communes du département de Ziguinchor. Certains élus ou agents réclament de l’argent aux populations pour leur délivrer un certificat de résidence. C’est le cas à Niaguis où la somme de 1500 francs CFA est demandée à l’ayant droit » fulmine Djibril Sonko, coordinateur départemental de Pastef-les patriotes.

« Nous regrettons le comportement de certains chefs de quartiers et chefs de village. A Mandina Mancagne, nous avons noté l’absence régulière du chef de village. Les rares fois où il est présent à son domicile, l’argument qu’il sert aux citoyens, c’est qu’il n’a pas de papier. Nous pensons que c’est de la mauvaise foi», ajoute M. Sonko qui déclare que ces agissements sont juste un moyen de décourager les primo-votants.

«C’est le pouvoir qui est derrière ces manigances. Nous savons tous que la frange jeune est avec le président Ousmane Sonko. Donc, les responsables de la mouvance présidentielle font tout pour que les jeunes se lassent et restent chez eux. Ces agissements sont antidémocratiques », dénonce le patron de la coordination départementale du Pastef de Ziguinchor qui a animé, avec ses camarades, une conférence de presse au quartier Korentas, dans la commune de Ziguinchor.

«l’investiture de Sonko n’est pas à l’ordre du jour»

Les responsables de la coordination départemental du parti Pastef ont profité de ce face à face avec la presse locale pour désavouer la tendance de Seydou Mandiang dont l’élection à la tête de la section communale du Pastef de Ziguinchor a été invalidée par le Comité de Pilotage du parti (Copil).

Ce dernier a organisé, dimanche dernier, avec ses camarades, une cérémonie durant laquelle le député Ousmane Sonko a été investi comme candidat du Pastef à la mairie de Ziguinchor.

«Nous voudrions préciser que personne, encore une fois, personne ne peut se prévaloir de la qualité d’un coordonnateur communal pour faire une déclaration au nom du parti. Nous considérons que ce sont des militants qui ont certainement exprimé leur désir de voir notre leader diriger la mairie de Ziguinchor. Mais sachez qu’aucune instance légale, ni départementale encore moins communale ne s’est réunie pour prendre une telle décision», martèle Lamine Sagna, chargé de communication de la coordination départementale du Pastef.

Les responsables du parti précisent que les investitures se feront après la mise sur pied de la grande coalition, en gestation au niveau national.
L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page