leral.net | S'informer en temps réel

Pèche: Pourquoi ces acteurs réclament le départ du Ministre Alioune Ndoye ?

Les choses ne sont guère reluisantes pour le secteur de la pêche qui est à l’agonie. Avec le non-renouvellement des licences, des travailleurs affiliés au Syndicat des industries alimentaires dénoncent l’approche de la tutelle et réclament son départ. La pêche est en eaux troubles.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Décembre 2021 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

Pèche: Pourquoi ces acteurs réclament le départ du Ministre Alioune Ndoye ?
Face à la presse, le Syndicat des travailleurs des industries de l’alimentation réclame le départ du ministre de l’economie maritime et de la Pêche, qui refuse délibérément de renouveler les licences de pêche des entreprises SCASA et CONDAK.

Ces deux unités de production ont leur armement propre pour un approvisionnement régulier en matière première. Selon Alioune Fall, le Sg adjoint de la Cnts, il y a laxisme dans sa démarche.

« Tous les visas ont été donnés et les dossiers sont sur son bureau mais ils tardent à bouger. Effectivement, ce ne sont pas de nouvelles licences. Il faut savoir qu’il y a du non-dit sur cette affaire », peste Lamine Fall. Selon lui, ces deux entités ont toujours bénéficié d’un renouvellement de leur licence chaque année, depuis 2015, sans difficulté.

En 2021, « le ministre tarde à renouveler les licences de pêche sans pour autant dire le pourquoi. Sachant très bien que sans approvisionnement, ces deux unités regroupant plus de 2000 emplois vont directement à l’arrêt. C’est la raison pour laquelle notre organisation syndicale dénonce, avec la dernière énergie, cette tentative de liquidation qui ne dit pas son nom. Elle interpelle le président de la République pour la préservation de la dignité de ces Sénégalaises et Sénégalais, qui ne demandent qu’à travailler».

Face à la presse, ces travailleurs, par la voix de l’adjoint de la Cnts, pensent que le ministre Alioune Ndoye ne mesure pas le danger qu’il fait courir aux milliers de travailleurs, pour son bon vouloir.

« En effet, les services techniques du ministère ont fait tout le travail nécessaire et les dossiers bien ficelés sont sur sa table pour le renouvellement de ces licences. Je dis bien renouvellement, car ces licences découlent d’une convention signée par l’Etat du Sénégal et le groupe Dong Wong en 2013, lors de la reprise de l’ancienne SNCDS par le groupe Coréen », indique M. Gomis, le Sg de SCA/SA et de CONDAK.

A l’en croire, leur organisation syndicale, le STIA, derrière la CNTS, interpelle l’opinion nationale et internationale, les plus hautes autorités de la République pour que le ministre Alioune Ndoye revienne à de meilleurs sentiments, car « nous ne nous laisserons pas faire pour préserver nos emplois. Nous n’accepterons jamais en tant que travailleurs, d’être les agneaux du sacrifice».

Très en colère contre Alioune Ndoye, Alioune Fall estime qu’il y a urgence à réagir. « Nous avons du poisson et nous avons besoin de plusieurs tonnes. D’ici un mois, il y a le repos biologique des poissons. C’est le cas du thon. Alors avec cette situation, nous risquons de nous retrouver au chômage et près de 1300 personnes sont menacées », tonne M. Gomis.






Rewmi


Titre de votre page Titre de votre page