leral.net | S'informer en temps réel

Pénurie d’oxygène médical: L’Afrique, parmi les continents en état d’alerte

Même si elle est en nette régression, la Covid-19 fait toujours des dégâts dans le monde. Aujourd’hui, de nombreux patients dans les pays pauvres souffrent sur leurs lits d’hospitalisation, parce que tout simplement l’offre de bouteilles d’oxygène est largement inférieure à la demande.


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Juin 2021 à 09:34 | | 0 commentaire(s)|

Pénurie d’oxygène médical: L’Afrique, parmi les continents en état d’alerte
«Les pénuries d’oxygène médical représentent l’un des aspects tragiques de la pandémie», a soutenu hier l’UNITAID, une agence de santé mondiale. Selon l’organisation, ces difficultés d’accès, qui constituaient déjà un problème chronique dans de nombreuses régions du monde avant la Covid-19, ont été exacerbées par la pandémie, mettant sous pression les systèmes de santé fragiles et provoquant des décès qui auraient pu être évités.

Et d’après les dernières estimations, souligne l’UNITAID, environ un million de personnes gravement atteintes de Covid-19 dans les pays à revenu faible et intermédiaire, ont besoin de 2,2 millions de bouteilles d’oxygène (15,1 millions de mètres cube) par jour. Des augmentations alarmantes de ces besoins ont été observées dans plusieurs pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie du Sud-Est, renseigne l’agence de santé mondiale.

D’après « L’As », pour pallier ce problème, l’UNITAID a annoncé hier une coopération avec des fournisseurs d’oxygène, pour le bénéfice des pays les plus pauvres. Ces accords ont été signés avec les entreprises Air Liquide et Linde, afin d’ouvrir la voie à l’élargissement de l’accès à l’oxygène médical dans les pays à revenu faible et intermédiaire durant la pandémie de Covid-19.

En vertu des deux mémorandums d’accord signés avec Air Liquide et Linde, rapporte le communiqué parcouru par «L’As», chacune de ces entreprises s’est engagée à travailler avec les partenaires pour la santé mondiale associés à l’Accélérateur ACT, en vue de favoriser l’accès équitable à l’oxygène dans un certain nombre de pays prioritaires, afin de répondre aux besoins urgents générés par la pandémie de Covid-19.

«Si nous n’améliorons pas considérablement l’approvisionnement en oxygène, nous verrons le nombre de victimes de la Covid-19 dans le monde augmenter plus vite encore. Il est donc crucial d’améliorer les partenariats public-privé, et l’industrie joue un rôle absolument essentiel à cet égard», a déclaré, dans la note parvenue à la rédaction, Carl Bildt, envoyé spécial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Accélérateur ACT et ancien Premier ministre de Suède.

De son côté, Dr. Philippe Duneton, Directeur exécutif d’UNITAID, s’est félicité de l’engagement dont ont fait preuve Air Liquide et Linde. En outre, il a été indiqué que même avant la Covid-19, la pneumonie était la maladie infectieuse qui faisait le plus de victimes chez les adultes et les enfants à travers le monde, coûtant la vie à 2,5 millions de personnes en 2019.

Il n’a pas manqué de préciser que la pandémie a exacerbé ce problème, en particulier dans les pays qui connaissent un «double fardeau », à savoir ceux qui sont confrontés à des niveaux élevés de pneumonie et de Covid-19.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page