leral.net | S'informer en temps réel

Plastiques prohibés - Saisie de 75 tonnes, dont 09 dans une industrie de fabrique

La Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) en collaboration avec la Gendarmerie de l’Environnement, sur instruction du Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a mené une opération coup de poing ce mardi 09 février 2021, démantelant une industrie de fabrique de plastiques prohibés. Neuf (9) tonnes ont été saisies et soixante quinze (75) tonnes depuis le début de l’entrée en vigueur de la loi, renseigne le site Senenvironnement.com.


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Février 2021 à 06:17 | | 0 commentaire(s)|

“La Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés, en collaboration avec la Gendarmerie de l’Environnement, sur instruction du Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a mené des opérations on a l’habitude de le faire depuis l’entrée en vigueur de la loi n° 2008-2020 04 du 08 janvier 2020, relative à la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques”, a asséné d’emblée le Secrétaire général du MEDD, Amadou Lamine Guissé ce mardi 09 février 2021.

Plus de 75 tonnes de plastiques saisies sur le marché

Il affirme que des sorties sont organisées de manière concertée sur des lieux de commerce , mais la particularité de cette saisie a été faite dans une industrie. “La saisie tourne autour de neuf tonnes et elle a été effectuée dans une industrie de fabrique qui a été prise en flagrant délit de fraude. Comme vous le savez, la loi interdit la production, la détention , la vente et la mise en vente des sachets plastiques prohibés. Malgré toutes les sensibilisations faites, malgré les sorties que nous avons eu à effectuer pour dissuader, ces industriels ont continué la production et comme vous l’avez noté sur le marché, nous avons saisi plus de 75 tonnes de plastique depuis le début des opérations, compte non tenu des saisies faites par la douane”, révèle Monsieur Guissé.

Sanctions lourdes aux trafiquants

Il se désole de la présence permanente de ces produits prohibés, mais c’était sans compter sur les services déployés. “De fil en aiguille, en collaboration avec la gendarmerie, nous avons été mis sur une piste effectivement, cela a été fructueux parce que nous avons pris cet industriel en train de produire énormément de quantité de plastiques prohibés. Nous préférons taire son identité pour ne pas dévoiler les procédures d’enquête jusqu’à son aboutissement, afin de les porter à la connaissance des populations. Et nous sommes en train d’appliquer la loi dans toute sa rigueur. Nous saisissons, nous dressons des procès verbaux et nous mettons à la disposition de la justice ces trafiquants qui seront sanctionnés. Et de la manière la plus lourde certainement”, conclut le Sg.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos