leral.net | S'informer en temps réel

Polémique autour de l’orientation des nouveaux bacheliers: Les précisions du ministre Cheikh Oumar Hanne


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Février 2021 à 11:22 | | 0 commentaire(s)|

Polémique autour de l’orientation des nouveaux bacheliers: Les précisions du ministre Cheikh Oumar Hanne
La polémique autour de l’orientation des nouveaux bacheliers continue d’enfler. A la suite des accusations de nouveaux bacheliers qui attendent toujours leur orientation, le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation précise que tous les bacheliers qui avaient fait la demande et respecté toute la procédure, ont été orientés, rapporte "L'As".

Selon Cheikh Oumar Hanne, plus de 62 000 sont accueillis dans les universités et instituts d’enseignement professionnel (ISEP). Il défie ses accusateurs d’entrer dans la plateforme «Campusen» qui sera rouverte le vendredi 26 février prochain, pour vérifier l’état de toutes les demandes d’orientation.

Par ailleurs, Cheikh Oumar Hanne a rappelé qu’il n’y aura pas d’orientations dans les établissements privés. Pour ce qui est des masters, il a demandé aux universités de lui faire le point sur la situation.
Le Sudes/Esr tacle Cheikh Oumar Hanne

Restons avec le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, dont la sortie sur le niveau des étudiants en master a choqué les enseignants.

Cheikh Oumar Hanne a soutenu sur les ondes de la «Rfm», que «tous les étudiants en master 2 redoublent au moins une fois». Dans un communiqué, Dr. Mouhamadou ElHady Bâ, secrétaire général du Campus de Dakar du Sudes/Esr, soutient que cette affirmation est fausse et dénuée de tout fondement. Il souligne que de nombreux étudiants qui sont orientés dans les universités publiques, accomplissent un cursus sans faute et font la fierté de leurs enseignants et de leurs parents dans tous les secteurs d’activité du pays. Ainsi, le Syndicat se désole que le ministre de l’Enseignement Supérieur profère dans la presse des contrevérités qui confinent à la diffamation envers la communauté universitaire.

Le Sudes /Esr défie le ministre, en mettant à sa disposition ses propres études publiées notamment dans la prestigieuse revue "Liens" et qui montrent qu’il y a une corrélation entre le taux d’encadrement et le succès des étudiants dans les Universités sénégalaises. Par ailleurs, le Syndicat est disposé à travailler au règlement des vrais problèmes de l’enseignement supérieur.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page