leral.net | S'informer en temps réel

Politique énergétique de la Cedeao : « Un besoin de 14 millions de dollar d’investissement pour connecter les 14 pays membres de la Cedeao », selon M. Siengui Apolinaire Ki

Le Secrétaire général du Système d’échanges d’énergie électrique Ouest Africain (Eeeoa), M. Siengui Apolinaire Ki, a estimé, ce mercredi, lors la 10ème session de leur Assemblée générale, un besoin en financement dans les 3 années à venir de 14 millions de dollar d’investissement pour connecter les 14 pays membres de la Cedeao. Cette nouvelle politique énergétique de la Cedeao permettra aux opérateurs de pouvoir vendre de l’électricité dans un autre pays grâce à ce réseau d’interconnexion entre les pays.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Novembre 2015 à 15:12 | | 1 commentaire(s)|

Le secteur de l’électricité est un défi pour nos gouvernements. Pour aider certains pays membres de la Cedeao à résoudre le gap énergétique, le Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA), une institution spécialisée de la Cedeao, compte mettre en place une politique d’interconnexion. « Cette institution spécialisée de la Cedeao a pour vocation principal d’interconnecter les réseaux électriques de l’espace communautaire en vue de mutualiser les ressources énergétiques des différents pays et permettre ainsi de tirer collectivement profit des avantages de chaque pays », a soutenu le Directeur de cabinet du ministère de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables, Mor Mbaye, qui a présidé, ce mercredi, la 10ème session de l’Assemblée générale de l’Eeeoa. « Nous avons besoin pour les 3 années à venir, 14 millions de dollar d’investissement pour connecter », indique le Secrétaire général de l’Eeeoa, M. Siengui Apolinaire Ki, pour qui cet investissement permettra aux opérateurs de pouvoir vendre de l’électricité dans un autre pays grâce à ce réseau d’interconnexion entre les pays.

Selon le Directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé, cette nouvelle politique de la Cedeao vient en appoint à la vision du chef de l’Etat. Car, dit-il, « la mise en service du barrage de Kaleta, le lancement imminent de l’appel d’offres pour la réalisation du réseau 225 Kv de l’Omvg, le démarrage en 2016 des travaux de construction du centre d’information et de Coordination du Wapp et le lancement des travaux de la ligne d’interconnexion 225 Kv Côte d’Ivoire-Libéria-Sierra Léone-Guinée ». Aussi, ajoute-t-il, l’élaboration d’une nouvelle Lettre de la Politique Sectorielle et de la vision du président de la République, Macky Sall, qui, à travers le Plan Sénégal Émergent, lancé en 2014, a donné au secteur, une nouvelle impulsion sont autant d’acquis qui nous confortent dans l’effectivité et dans la consolidation de l’interconnexion Sous-régionale ».

A en croire le Dg de la Senelec, le mix énergétique et le développement de l’interconnexion sous régionale sont les axes majeurs de ce Plan Stratégique en ce sens que l’objectif final est de disposer d’une parfaite disponibilité et un accès universel aux services énergétiques modernes dans le respect des principes d’acceptabilité sociale et environnementale, avec un coût compétitif supportable par les populations et apte à attirer les investisseurs au Sénégal.

Fara Mendy




Cliquez-ici pour regarder plus de videos