leral.net | S'informer en temps réel

Port Autonome de Dakar: une niche de scandales

C'est l'omerta au port autonome de Dakar de peur de subir les foudres de Cheikh Kanté . Même si bon nombre de cadres chuchotent dans les coulisses que sa gestion est très loin d'être rigoureuse. Il n'accepte aucune contradiction. Ses moindres désirs doivent être exécutés même s'ils n'épousent pas l'orthodoxie d'une bonne gestion.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Juillet 2015 à 21:14 | | 0 commentaire(s)|

Port Autonome de Dakar: une niche de scandales
Dés son arrivée au PAD il a d'abord commencé par faire le vide en limogeant 9 cadres de la boîte. Dame Mboup ancien directeur des opérations portuaires, Moussa Sy 13 ans d'ancienneté ancien chef de la coopération internationale et des relations extérieures, Sénaba Sougou Ndiaye , ancienne coordonnatrice de la cellule de passation des marchés, Mamadou Thioub ingenieur polytechnicien ,25ans d'ancienneté , ancien directeur des phares et balises et ancien conseiller technique, Ousmane Jean Baptiste Diop, 27 ans d'ancienneté et ancien coordonnateur de la cellule étude et planification et ancien conseiller technique, Idrissa Traoré ancien coordonnateur de la cellule de gestion de la gare maritime , Diamane Diaham 23 ans d'ancienneté , ancien chef département contrôle facturation et coordonnateur cellule de gestion de la gare maritime par intérim et enfin Oumar Ndiaye 23 ans d'ancienneté , ancien administrateur de la liaison maritime Dakar Gorée et ancien conseiller technique. Tous ces agents s'interrogent sur réellement qu'est ce que le nouveau Dg leur reproche. Ainsi l'affaire est entre les mains de la justice qui devra trancher ce contentieux . Et le paradoxe est qu'au même moment des cadres supérieurs en situation de retraite sont maintenus dans l'organigramme . Il s'agit de Oumar diagne Thiam en retrait depuis le 31 décembre 2009, Ambroise Sarr en retraite depuis le 31 décembre 2011, Gonar Ndior en retraite depuis le 31 décembre 2012 et Amadou Yaya Sarr en retraite depuis le 31 décembre 2012.

Cheikh Kante refuse de s'arrêter en si bon chemin. Sa frénésie dépensière qui a déjà fait l'objet d'une dénonciation , inquiète tout le monde. Commençons par le baptême des quais au nom de personnalités religieuses. La rondelette somme d'un demi milliard ( 500 millions de FCfa) a été dépensée. Au chapitre des dépenses farfelues sans rapport avec l'activité de l'entreprise, les dons et subvention explosent. Personne ne peut vous dire le montant exact. La fondation " servir le senegal " est constamment royalement servie. Une manière d'entrée dans les bonnes grâces de la première Dame qui a de l'influence sur son mari Président de la République. Sous le prétexte d'une prétendue responsabilité societale les militants de son fief politique Fatick sont également bien arrosés à coup de millions. Charité bien ordonnée commence par soi meme dit l’adage mais en réalité Cheikh Kanté est surnommé le distributeur automatique de billet de banque de l’Apr . Il distribue à tous les militants du parti et dans les coins les plus reculés du Sénégal. Sans oublier les responsables de l'APR qui encaissent des sommes colossales sous le prétexte de manifestations politiques. Les artistes ne sont pas en reste . De plus en plus les envolées lyriques dithirambiques chantant les louanges de l’actuel Dg du port inondent les fréquences Fm.

Au chapitre véhicule , Kanté après s'être fait livré une 4x4 Land. Cruiser qui coûte 60 millions n'en veut plus et préfère le céder à son président de conseil d'administration . Il préfère une autre voiture à sa dimension. Sur le plan des parrainages ODCAV encaisse 20millions . Le même montant est versé aux supporters des lions du SENEGAL.

Et pourtant la situation est loin d’etre reluisante. Le port est pratiquement au bord du gouffre financier.

Depuis plus de 12 ans, le port n’a pas connu de résultats financiers déficitaires.

En effet, le dernier résultat déficitaire remonte au début de la première alternance en 2001. Depuis lors de 2002 à 2012 les résultats ont été bénéficiaires.

Ce n’est qu’en 2013 que ce résultat a commencé à diminuer de façon très nette malgré le ticket d’entrée de deux milliards payé par NECOTRANS et intégré cette année là dans le bilan de 2013.



Pour l’exercice 2014 en cours, les chiffres provisoires à mi-parcours (premier semestre 2014) sont très alarmants.

Les charges d’exploitation passent de 12 à 14 milliards entre le premier semestre 2013 et le premier semestre 2014 pendant que les produits d’exploitation diminuent pour les mêmes périodes de un milliard. Il en est de même du résultat d’exploitation qui diminue dans ces mêmes périodes de prés de deux milliards.

La trésorerie de l’entreprise a été fortement entamée. Tout cela s’explique en grande partie par l’augmentation irrationnelle des charges de personnel qui ont augmenté de plus d’un milliard et demi par semestre.

L’effectif du port a fortement augmenté de 2012 à la fin du premier semestre 2014. Il faut relever que le nombre d’emplois permanent et temporaire est passé de moins de 1100 agents en 2012 à plus 1800 à la fin du premier semestre 2014 et cela sans compter les contrats signés avec des prestataires extérieurs comme celui relatif à la brigade de surveillance portuaire.

Le plus grave est la démotivation des anciens qui voient aujourd’hui des recrutements permanents de cadres alors que les anciens ont passé plus de 5 à 8 ans comme temporaires.

Les nouveaux arrivants pour la plupart sont sans diplôme valable et sans expérience avérée.

Certains agents sont également reclassés ou nommé chef de service ou chargé d’études sans avoir le profil de l’emploi.

Un audit du personnel est urgent à réaliser face à une masse salariale qui a augmenté de plus de 1,5 milliards en deux années seulement d’exercice.

L’affaire du dragage du chenal d’accés....un scandale.

Il y’a quelques mois une cérémonie a été organisée pour célébrer la fin du dragage du chenal d’accès que les autorités portuaires ont réalisé en 2014.

Il avait été précisé à cette occasion que tout le chenal a été entièrement dragué au moins à 14 mètres permettant ainsi à des bateaux de troisième générationde pouvoir rentrer sans tenir compte des conditions de marée et ceci avec la plus grande drague du monde (Marco polo).

Curieusement le dimanche 16 novembre 2014 à 7heures du matin un bateau de la compagnie « MSC » du nom de « MSC ULSAN » a échoué à l’intérieur du chenal avec un tirant d’eau de 12, 40m.

Les questions que l’on peut se poser légitimement sont les suivantes :

Pourquoi ce bateau qui s’est présenté avec un enfoncement de 12,40m a échoué sur un chenal qui a été dragué quelques mois avant à 14 mètres ?

L’envasement naturel du chenal estimé à moins de 5cm par an peut-il justifier en moins d’un an une différence de profondeur de prés de 1,50m ?

Le dragage a t-il été réellement réalisé sur cette zone ?

Combien a coûté réellement ce dragage ?

Quelles sont les conséquences réelles de cet incident fâcheux sur l’image du port surtout auprès des propriétaires de bateaux ?

Des questions qui demeurent sans réponse en toute évidence...

Pape Alé Niang ( Dakarmatin.com )



Cliquez-ici pour regarder plus de videos