Leral.net | S'informer en temps réel

Portrait- Abdoulaye Fofana Seck : retour sur le riche parcours d’un journaliste émérite

Rédigé par leral.net le Mardi 3 Août 2021 à 12:56 | | 0 commentaire(s)|

L’apparence est souvent trompeuse. L’opinion générale connaît le célèbre journaliste au style chatoyant et à l’élégance naturelle. Ils sont peu nombreux, ceux -là qui ont percé le voile qui couvre un homme aux multiples facettes. Ce portrait succinct constitue un éclairage sur le talentueux journaliste-poète qui fait, selon le Docteur Abdourahmane Kane, l’actualité depuis trois décennies. Dakarposte


Journaliste de formation, titulaire d’un master en journalisme et communication, d’un deuxième en communication et marketing, d’un troisième en Management et stratégie d’entreprise et d’un quatrième en Finances et Gestion Publiques, diplômé en relations internationales et en réalisation audiovisuelle, Abdoulaye Fofana Seck est un pur produit de la RTS où il débuta sa carrière en 1990.

Chroniqueur sportif à Télémag, née des cendres de ORTS Magazine, ce journaliste polyvalent a écrit l’une des plus belles pages de ce magazine des programmes de la RTS aux côtés de Chérif Thiam son rédacteur en chef, Mactar Sylla, Mactar Camara, Mohamed Faye, Ousmane Sonko, Sané Mady Camara, entre autres. À l’époque, la RTS était dirigée par feu Tidiane Dalli Ndiaye.

Très vite remarqué par son style dépouillé, son français académique et son écriture journalistique très soignée, Abdoulaye Fofana Seck sera affecté à la télévision au lendemain de la CAN SÉNÉGAL 92 par Guilla Thiam, le tout nouveau Directeur général de la RTS. Benjamin du Desk sport, Abdoulaye Fofana Seck s’illustra avec brio aux côtés du duo de reporters Jérôme Diouf et Oumar Dia.

Outre sa participation remarquée à l’émission Multisports, il se lança très tôt dans la production avec des émissions parmi lesquelles on peut citer : L’esprit du sport, Que sont-ils devenus ? Xamme ak Raññé et «Focus sur...».

Avec le Lundi Sport qu’il cessa de présenter en mars 2012, se referma une page de vingt ans de journaliste sportif à la télévision nationale sénégalaise. Dans l’audiovisuel public, il a travaillé avec de grands noms : feu Mamadou Abdoulaye Fofana, Ibrahima Ndiaye, feu Mamadou Diop, Sada Kane, Elisabeth Ndiaye, feu Amadou Mbaye Loum, Babacar Diagne, Daouda Ndiaye, Abdoulaye Ndiaye, Malaye Diop, Adrienne Diop, Abdourahmane Koïta, Ibrahima Souleymane Ndiaye, Tidiane Barry, Minielle Barro, Paulèle Fall et Madior Sylla, entre autres.

Nommé Conseiller spécial chargé de mission en 2004 par Daouda Ndiaye, Directeur général de la RTS, il sera reconduit dans ses fonctions par Babacar Diagne. Un poste qu’il occupa jusqu’au mois de novembre 2012 avant d’être promu Directeur Commercial et Marketing par Racine Talla.

De l’École Supérieure de Commerce de Dakar SUP DE CO , en passant par l’École Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) de Paris, à l’Institut Supérieur de Communication (ISC), l’Institut d’Application des Techniques Audiovisuelles (IATA) et, enfin, l’Institut Supérieur des Finances (ISF), Abdoulaye Fofana Seck, en journaliste passionné de relations internationales, a toujours dégagé son horizon professionnel et intellectuel, ce qui lui permet aujourd’hui d’avoir un background et un profil pour jouer tout rôle et remplir toutes les fonctions dans le paysage médiatique sénégalais selon le Professeur Alioune Badara Diané. Il offre le profil d’une « tête bien faite », comme dirait Montaigne.

Le natif de Grand Thiès a reçu de sa mère Sokhna Aïssatou Mbène Thioune, une dame pieuse et vertueuse, originaire de « Keur Gou Makk » à Diourbel, et qui a grandi sous l’aile protectrice de Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, premier Khalife de Serigne Touba, une éducation morale et spirituelle solide.

Son père, feu El Hadji Meissa Seck, représentant des différents Khalifes de Serigne Touba à Thiès, ancien cheminot du Dakar-Niger, inspecteur du Contrôle économique, membre fondateur du B.D.S, Conseiller municipal et adjoint au Maire de Thiès, lui a inculqué les valeurs et les vertus qui sommeillent en lui.

Dans la concession de son père, il a vu défiler de grands hommes : Léopold Sedar Senghor, Ousmane Ngom, Ibrahima Sarr et Abdoulaye Fofana, entre autres. Ces hommes d’honneur et de devoir ont bercé son enfance et forgé sa personnalité. Son passage remarqué à l’école primaire Randoulène Sud 2, puis au Lycée Malick Sy, un cycle secondaire parachevé au Collège Saint Michel à la fermeture des internats est resté dans la mémoire de ses condisciples.


Et c’est connu : rien de grand ne se fait sans passion. Et la passion d’Abdoulaye Fofana Seck c’est le sport. Militant du mouvement associatif, Abdoulaye Fofana Seck a été Secrétaire administratif de la section de football du Jaraaf de Dakar. Le Jaraaf des Cheikh Seck, Amadou Diop Boy Bandit, Thierno Youm, Cherif Kandji, Léopold Diop, Abdoulaye Ba, Moussa Diop Quenum, Birane Ngom, entre autres.


Secrétaire général du « Club Esprit du Sport », président de la commission presse de la Fédération sénégalaise de voile, Abdoulaye Fofana Seck est resté un passionné de sport.

Éditeur de Regards Magazine, Abdoulaye Fofana Seck est aujourd’hui le Président du Mouvement « Consensus citoyen pour la République » créé en décembre 2006. Durant son dernier séjour en France, il fut correspondant de la RTS à Paris et consultant à la chaîne LC2. Sa participation remarquable à l’émission Stade 2 consacrée au Prince Albert 2 et Usain Bolt à Monaco est restée dans les mémoires.

Très introduit dans la principauté de Monaco où il compte beaucoup d’amis, Abdoulaye Fofana Seck est la simplicité personnifiée, la sérénité rassurante. Son entregent et son portefeuille relationnel ont valu beaucoup de satisfactions à la RTS selon des témoins avertis.

Initiateur et coordonnateur des randonnées pédestres de la RTS qui constituent des moments de retrouvailles et de communion d’un Sénégal uni dans la solidarité et la tolérance, Abdoulaye Fofana Seck a toujours cultivé l’esprit du sport.

La cinquantaine bien entamée, ce père de famille exemplaire cultive son jardin avec humilité, humanité et modestie. La passion du sport toujours en bandoulière, il scrute l’avenir avec sérénité et ne recule jamais devant la difficulté et l’adversité. Et comme le disait le poète diplomate Saint-John Perse, il marche « sans faiblesse sur les chemins enténébrés de l’homme ». Sa vie c’est comme un match qu’il joue avec cœur. Et si c’était une histoire de cœur car un signe «plus» est inscrit à chaque (re)coin de son univers.

Car de grand cœur est l’homme AFS comme l’appelle son frère et ami Cherif Thiam, Sociologue, Spécialiste des médias et de la communication Expert en Régulation, autre produit de la ville de Thiès, cadre qui a assumé d’éminentes fonctions à la Radio Télévision du Sénégal ou il a côtoyé son brillant benjamin, puis membre du staff de la Médiature de la République pendant plusieurs décennies.

Abdoulaye Fofana Seck est pour lui un homme de conviction, d’engagement, d’un courage rare, d’une fidélité inoxydable et d’une persévérance inébranlable.

Pouvait-il en être autrement pour celui qui puise dans le puits inépuisable du vénère fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, tout en absorbant la modernité avec une soif inextinguible. Ses quatre diplômes post-universitaires dans quatre disciplines différentes attestent à suffisance de l’intelligence et du talent de cet « honnête homme ».
Sa plume alerte et son verbe poétique reflètent l’être remarquable qu’est Abdoulaye Fofana Seck.

Dakarposte



Titre de votre page Titre de votre page