leral.net | S'informer en temps réel

Présentation de condoléances chez Samuel Sarr: Macky compatit et drague ses anciens compagnons


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Avril 2017 à 15:17 | | 0 commentaire(s)|

On pourra tout dire des politiques sénégalais mais ils ont le sens des civilités. Surtout quand le deuil frappe. Le Président Macky Sall s'est rendu hier, chez l'ancien ministre de l'Energie, Samuel Sarr, pour lui présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu de sa mère. " La politique ne saurait y venir à bout de notre relation, des rapports que nous entretenons. Tu connais ma considération vis-à-vis de toi et de ta famille. Que Dieu veille sur vous après le décès de votre maman", a déclaré le chef de l'Etat. Le temps que la politique reprenne le dessus.

L'occasion était belle de saluer ses anciens compagnons avec qui les rapports se sont dégradés après son élection, mais surtout de poursuivre la drague des anciens caciques libéraux. " J'ai vécu plus de 20 ans ou presque avec beaucoup d'entre vous en bon compagnonnage. On avait la même source où l'ont puisait. Moi, j'ai été simple militant jusqu'à devenir N°2 du parti. Quand j'ai senti qu'entre nous cela ne pouvait plus continuer, j'ai démissionné mais je n'ai jamais dit du mal de vous de qui que ce soit du parti. J'ai démissionné et je vous ai affronté et j'ai gagné contre vous. Mais cela ne doit pas être une source d'animosité entre nous. Au-delà de la politique et de tout ce bruit, je ressens de la fierté en vous rencontrant aujourd'hui", a dit Macky Sall à l'endroit de ses anciens compagnons trouvés sur place et parmi lesquels l'on peu(t citer Oumar Sarr, Me Madické Niang, Me Amadou Sall, Aïda Mbodj, Cheikh Tidiane Sy, Farba Senghor, Souleymane Ndéné Ndiaye.

Mais plus qu'un clin d'œil à ce dernier, c'est un appel ouvert qu'il a lancé au dernier Premier ministre d'Abdoulaye Wade. " Je vous invite à venir prendre part à ce que nous faisons (...) Je l'ai fait avec mon ami Souleymane Ndéné Ndiaye. Je lui ai dit de venir prendre part, même s'il est chef de parti maintenant et que ça ne sera pas facile pour lui', a soutenu le chef de l'Etat.

S'adressant directement à Souleymane Ndéné Ndiaye, et sans doute, la suite de leur petit discussion lors de la fête de l'indépendance, il lance: " Souleymane, je te demande de venir appuyer ce que fait ton frère et ami."

Pour montrer que c'était un jour de pardon et de bons précédés, même Farba Senghor a trouvé grâce aux yeux de Macky Sall qui a salué sa loyauté et son engagement. " Farba m'attaque souvent, mais je vous le dis, c'est mon ami. Quand il était ministre délégué auprès de Aïda Mbodj, j'ai dit au président que Farba est tellement loyal que si vous avez une commission, le seul vrai intermédiaire, c'est lui", a révélé le président Sall. Très en verve, ce dernier ne s'est pas limité en si bon chemin. A l'opposition, il a demandé d'avoir un esprit républicain.

A la suite du chef de l'Etat, l'ancien ministre de la justice, Cheikh Tidiane Sy, a pris la parole pour prodiguer au Président Sall quelques conseils. Ainsi, il lui a demandé d'adopter une attitude sereine en toute circonstance.

(Source: EnQuête)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos