leral.net | S'informer en temps réel

Problème de mobilité, insécurité, insalubrité: Les freins au développement du tourisme à Dakar

La problématique de la mobilité urbaine, la question sécuritaire et l’insalubrité, constituent les principaux obstacles au développement du tourisme dans la ville de Dakar. C’est du moins le diagnostic qui a été fait par les acteurs du secteur hier, jeudi 13 janvier 2022, lors d’un atelier.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Janvier 2022 à 09:09 | | 0 commentaire(s)|

Des efforts sont en train d’être consentis par l’Etat et les acteurs du secteur touristique pour vendre la Destination Sénégal. C’est à cet effet, que l’ASPT, en partenariat avec la Sapco Sénégal, s’est attachée les services du cabinet Voltaire, spécialisé dans le conseil et la stratégie dans les métiers du tourisme, pour créer et développer des offres de tourisme expérientiel en phase avec les attentes des clientèles cibles, la structuration de ces offres et leur modélisation en opportunités d’investissement.

Au cours de cette rencontre, les acteurs ont soulevé un certain nombre de difficultés qui freinent le développement du tourisme à Dakar. Parmi ces obstacles, il y a le problème de la mobilité à Dakar, l’insécurité et l’insalubrité au niveau de certaines artères de la capitale sénégalaise.

« Au fil des années, on se rend compte qu’on ne peut plus faire le tour de la ville en semaine à Dakar. C’est une perte de temps pour beaucoup d’acteurs parce qu’on reste longtemps dans les transports .Il y a des questions de sécurité qui se posent. Personnellement, en tant qu’acteur, je ne prendrais pas le risque de faire vivre une expérience-tour de ville à Dakar comme nous la vivons ailleurs. Faire un tour de ville sans la sécurité, c’est difficile. Les gens doivent faire comme Dubai, où on visite tranquillement sans pour autant solliciter la police touristique », a indiqué Awa Guèye Sow, acteur touristique.

Pour sa part, Ndèye Awa Badji, Chef du service régional du tourisme, trouve que Dakar est un point incontournable de la destination Sénégal. D’où la nécessité pour elle, de développer de nouvelles offres afin de repositionner le secteur.

Selon elle, il existe d’autres niches de produits, hormis le tourisme d’affaire, qu’on peut développer à Dakar.

« Pendant longtemps, Dakar a été considérée comme une zone de tourisme de transit. Les touristes descendaient sur Dakar. Mais une fois à Dakar, c’est vers l’intérieur du pays pour un tourisme de découverte. Alors qu’au niveau de Dakar, si nous nous attelons à diversifier l’éventail de la gamme de produits touristiques, on pourrait arriver à maintenir le plus longtemps possible les touristes qui viennent sur Dakar, en dehors du tourisme d’affaires », soutient-elle.






Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page