a
leral.net | S'informer en temps réel

Procès Khalifa Sall et Cie: Les avocats de Mamadou O. Bocoum et de Ibrahima Touré chargent Mbaye Touré


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Février 2018 à 16:05 | | 0 commentaire(s)|

Procès Khalifa Sall et Cie: Les avocats de Mamadou O. Bocoum et de Ibrahima Touré chargent Mbaye Touré
Le procès dit de la caisse d’avance de la mairie de Dakar est entré ce lundi 19 février dans sa dernière phase, avec les plaidoiries des avocats de la défense.

En attendant la contre-attaque très attendue des conseils de Kahlifa Sall, le Tribunal a donné la parole à Mes Mamadou Guèye Mbow et Moussa Sarr qui défendent les deux percepteurs à savoir Mamadou Omar Bocoum et Ibrahima Touré. Tous les deux se sont orientés sur le chemin déjà tracée par le procureur de la République, pour plaider la relaxe de leurs clients sans peine ni dépens contre leurs clients.

Mais dans leurs manœuvres, ils n’ont pas été tendres à l’endroit de Mbaye Touré, Daf de la Ville de Dakar, par ailleurs, régisseur de la caisse d’avance. Selon eux, le fait que ce dernier soutient mordicus que ses clients ont payé des fonds politiques raison pour laquelle ils n’ont pas jugé nécessaire de vérifier de l’effectivité du service fait, relève tout simplement de sa mauvaise foi.

"Mes clients ont été les véritables victimes dans ce procès car ils ont été impliqués injustement dans une véritable association de malfaiteurs alors qu’ils sont des fonctionnaires, gardiens des deniers publics. Je le dis car lorsque le procureur a sollicité leur relaxe dans son réquisitoire vendredi dernier, j’ai entendu mes confrères de la défense et d’autres personnes qui étaient dans la salle, parler de procès politique.

Les déclarations sournoises de notre contradicteur principal dans ce procès, Mbaye Touré, qui cherche coûte que coûte à jeter du discrédit et de l’opprobre sur le travail de mes clients, ne peuvent être retenues contre eux car ils n’ont jamais manqué à leur obligation en tant que fonctionnaires lorsqu’ils faisaient des décaissements pour l’alimentation de la caisse d’avance
", sert Me Mamadou Guèye Mbow.

Très en verve, il ajoute que les faits d’association de malfaiteurs, de complicité d’escroquerie et de complicité de détournement de deniers publics qui sont reprochés à ses clients, ne reposent sur aucun fondement légal.

Et la preuve poursuit son confrère Me Moussa Sarr : « sur les 720 pages du rapport des inspecteurs généraux d’Etat, aucun grief n’a été retenu contre leurs clients. L’arrêté portant création de la caisse d’avance autorise leurs clients à payer les 30 millions mensuels en numéraire comme par virement. En outre, excepté Mbaye Touré, aucun des prévenus ou des témoins n’a dit devant cette barre que nos clients agissaient de concert avec le maire de Dakar Khalifa Sall et Cie, sur les présumés faits de malversations financières et les prétendus fausses factures du Gie TABBAR qui leur sont reprochés ».

A la reprise de l’audience à 15 h, ce sont les conseils du maire de Dakar et Cie qui encourent des peines de prison de 7 à 2 ans, qui ont pris la parole pour faire leurs plaidoiries.

A suivre...




Kady FATY, Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos